Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Nouveau Dynamomètrographe universel et Ergographe et leur importance pour le diagnostic des désordres du labyrinthe de l'oreille
Person:
Stein, Stanislas von
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit37735/2/
104 
NOUVEAU DYNAMOMETROGRAPHE UNIVERSEL. 
Broca (1902) fait remarquer que, physiologiquement, l’on distingue deux 
façons d'étudier le travail des muscles: 
1) Le muscle s’affaiblit brusquement et le poids reprend de lui-même sa 
position primitive 0°. 
Dans ce cas, le muscle, en se contractant, dépense la quantité de tra¬ 
vail nécessaire à soulever le poids à une certaine hauteur. C’est cette série 
de contractions successives qui représente la durée du travail du muscle ou 
des muscles et leur capacité de travail, leur puissance. En physiologie, ce genre 
de travail se nomme travail positif 
Mosso l’a étudié le premier à l’aide d'un appareil particulier, Vergographe. 
(Les travaux concernant cette question sont cités dans Broca). Mosso démon¬ 
tre que les courbes de fatigue des muscles restent les mêmes pour un poids 
tenseur donné et pour un individu donné; pour un poids important et pour 
l'effort le plus grand qu’il soit possible, la contraction musculaire diminue 
graduellement d’après une loi bien déterminée. 
Maggiore et Treves ont surtout beaucoup travaillé dans ce sens avec 
Fergographe; ils ont étudié l’influence du repos, du poids tenseur et de la 
fréquence des contractions sur la fatigue du muscle. Voici quelques unes de leurs 
conclusions: 
Les courbes de fatigue sont en corrélation avec la force du poids tenseur 
et le rythme des contractions. Un poids minime fait fléchir très-lentement la 
courbe si même le travail est d’une longue durée. Plus l’intervalle de repos 
entre deux contractions musculaires est grand, moins le muscle se fatigue et 
plus longue est la durée du travail. Mais Maggiore ne donne pas d'indications 
précises sur le poids minimum le plus favorable au travail pour chaque indi¬ 
vidu en particulier; ce n’est qu’après une longue série d'épreuves préliminaires 
qu’il arrive à trouver ce poids. On verra plus loin qu'avec mon dynamomètro- 
graphe, c’est l’affaire de quelques minutes. C'est aussi à l’aide de l’ergographe 
que l’on a pu étudier l'influence de la circulation du sang, des substances 
pharmaceutiques (alcool, café), de la croissance, du sexe et des diverses fonc¬ 
tions physiologiques (travail intellectuel etc. etc.) sur la fatigue des muscles. 
Setchénoff (1902) dans son travail sur l’influence de l'excitation (sensiti¬ 
ver Reiz) sur le travail des muscles chez l’homme se sert d'un poids tenseur 
assez fort pour occasionner une sensation bien nette de résistance mais assez 
faible cependant pour que le sujet n’éprouve cette sensation que légère¬ 
ment (1 kg., 4). Le bras qui sciait exécutait 20 mouvements par minute, 
chiffre correspondant au rythme de la respiration. «Die Athembewegungen 
sind ja unermüdlich und die Unermüdlichkeit derselben hängt höchst wahr¬ 
scheinlich davon ab, dass die mit einer jeden Einathmung entstehenden Er- 
müdungsminima des arbeitenden Organes stets durch die darauf folgenden 
Ruhepausen aufgehoben werden». 
Setchénoff a fait des observations très-intéressantes qui expliquent le 
mécanisme agissant comme excitant sur les groupes de muscles fatigués. 
Les muscles fatigués de la main droite reprennent leur aptitude première au 
travail après un court travail de la main gauche ou des pieds. Si nous appli-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.