Bauhaus-Universität Weimar

134 
EFFET DE L’AGITATION SUE LE BLANC ü’CEUF. 
filtrat et eu 1 h. 35 min. la filtration était achevée, ayant donné 460 grs 
d'un liquide jaune pâle presque tout-à-fait limpide. Cette liqueur ayant été 
agitée durant 1 h. et 20 minutes, on put déjà observer les phénomènes de 
coagulation décrits plus haut. 
Pendant toute la durée de l’essai on agitait le liquide en moyenne 6 heu¬ 
res par jour. Au courant des premiers mois le flacon se remplissait d’écume 
jusqu’au bouchon, et ce n’est que 14 — 18 heures après qu’on voyait se former 
de petites cavités par suite de la descente de l'écume. Tous les 5—6 jours on 
débouchait le flacon, sans qu’on y observât jamais de pression positive ou né¬ 
gative. Le liquide avait pris une odeur très prononcée, semblable à celle d’un 
œuf cuit encore chaud, aucunement putride. 
Par suite de Pamoncellement d'une grande quantité de depot, et pour voir 
si la coagulation continuait ou si elle avait déjà cessé, la liqueur fut filtrée le 
28 octobre. La filtration s’effectuait très lentement. Dans le courant de 6 heu¬ 
res 230 grs d'un liquide légèrement trouble passèrent a travers 2 filtres de 
16 cts de diamètre chacun, qu'on fut obligé de changer ti’ois fois, par suite de 
l'obstruction des pores du papier. Après avoir encore passé en 5 minutes 
par un filtre de la même dimension, ce filtrat fut immédiatement agité. En 
10 minutes le flacon se remplit d'écume et sur les parois et dans la liqueur 
parurent des filaments, des pellicules etc. Depuis le 28 octobre jusqu'à la fin 
de l’essai le flacon ne fut plus débouché. 
Dans le courant de la nuit 78 grs de liquide passèrent encore. Le préci¬ 
pité sur Tun des filtres fut lavé à l’eau, sur 1 autre non. 24 heures après, 
le premier exhalait une odeur putride assez prononcée, tandis que le précipité 
qui n'avait pas été lavé n’avait aucune odeur. Le précipité des 2 filtres, forte¬ 
ment comprimé entre 2 lames de papier à filtre, pesait 30 grs. 
Ayant enlevé 1 c.c. de liquide au dernier filtrat, on y ajouta une 
quantité égale d'eau, ce (pii produisit un léger trouble, qui n'augmenta pres¬ 
que pas par l’addition d’autres 2 c.c. d'eau. 
Environ 6 c.c. du filtrat furent chauffés dans un tube plongé dans l’eau; 
à 50° C. la liqueur se troubla, à 59° G. un précipite floconneux se produi¬ 
sit. Après que celui-ci eut été séparé par filtration, on y observa un nou¬ 
veau trouble à 63° et un précipité à 64°. La liqueur filtrée se troubla à 67", 
et à 75° — 80n se prit en une masse compacte d'où l'on ne put faire sortir, 
en la pressurant, que 2—3 gouttes de liquide. 
Le 2 novembre, c’est-à-dire le 6-me jour après la filtration, 60 grs (des 
78 grs. reçus en second lieu) de la liqueur furent versés dans un flacon d’une 
capacité de 250 c.c. environ et agités à la main 20—30 minutes par jour. 
Ordinairement 25 minutes suffisaient pour que le flacon se remplit d écume qui 
ne descendait un peu que vers le lendemain matin. En débouchant ce flacon 
tous les 5—6 jours, on n’y observait ni pression de gaz, ni odeur fétide jus¬ 
qu’à la fin de’ l’essai sur * la masse principale de la liqueur albuminoïde. Ce 
flacon témoin était d’une haute importance pour l'essai tout entier, en nous 
aidant à tirer nos conclusions. Pendant tout le mois de novembre on ne put 
observer rien de particulier dans le flacon agité mécaniquement, si ce n’est 
une lente augmentation du précipité qui se séparait du liquide en très grande
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.