Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
La méthode graphique dans les sciences expérimentales et principalement en physiologie et en médecine
Person:
Marey, Étienne Jules
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit3585/529/
506 
TECHNIQUE. — CHAPITRE IV. 
lation du papier est plus rapide. Il n’est pas nécessaire d’in¬ 
sister plus longuement sur ces propositions dont l’évidence est 
suffisante. 
Élimination des effets de l’aec de cercle dans les tracés. 
Comme dans les cas d’excursions très-petites d’un levier inscrip- 
teur, l’arc tracé se confond sensiblement avec une ligne droite, 
et comme, d’autre part, l’arc est d’autant plus voisin d’une ligne 
droite que le rayon du cercle tracé est plus long, il faut, dans la 
pratique, se servir d’un levier aussi long que possible, et se con¬ 
tenter de mouvements d’une faible amplitude; autrement dit, ne 
pas faire agir la force motrice trop près du centre de mouvement 
du levier inscripteur. On obtient ainsi des tracés d’une grande fi¬ 
nesse, difficiles à lire directement pour cette raison même, mais 
toujours faciles à amplifier optiquement. 
Une simple lecture à la loupe suffit quelquefois pour qu’on 
puisse utiliser de tels tracés. Dans le cas où l’on aurait besoin de 
les grandir un grand nombre de fois, la photographie sur verre, 
les projections, etc., fournissent des images excellentes, et dans 
cet agrandissement optique des tracés, il n’interviendra aucune 
cause de déformation. Cette manière de faire est la seule qu’on 
doive admettre dans les expériences très-délicates portant sur des 
mouvements faibles et rapides.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.