Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de pathologie expérimentale et lecons sur les propriétés de la moelle épinière
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit3434/449/
I'ATIIul.iMilK KXI'KRIMKXTAI.K. 
V’W 
nécessairement. (iharnti de nous :i|»|K>i*lo sa pierre au- 
dessus de la |lierre de son devaiteier, el c’est ainsi que 
l’édifice s’élève Ions les jours de plus en plus. Les 
aurions u’avaienl doue pas plus d’ex|)ériciice que nous, 
eoinnie on semble parfois le supposer; el ce n’csl point 
parce qu'une théorie ou une idée est ancienne qu'elle 
doit cire considérée comme meilleure. Ou serait au 
contraire plus [ires de la vérité en prenant le contre-pied 
«le ce préjugé vulgaire. L’expérience et la haute sagesse 
que nous avons coutume d'attribuer aux anciens sont 
un pur clïcl de l’éloignement, une illusion que l’histoire 
dément à chaque instant en précisant les fails. Lu réa¬ 
lité, comme l a dit Pascal, c’est nous qui sommes les 
véritables anciens, parce que nous avons amassé les 
résultats de l’expérience des siècles, et ceux que nous 
appelons tic ce nom représentent la jeunesse du monde 
avec toutes les incertitudes, les illusions cl les faiblesses 
que comportent les débuts de l’humanité scientifique. 
Nous ne dirons pas que la science d’aujourd’hui est 
comme un homme mùr, car la science n'est pas laite: 
mais elle est, si vous voulez, comme un adolescent dont 
les forces cl les connaissances s’étendent chaque jour 
davantage. Il est singulier que la réputation de sagesse 
et d omniscience qu'un attribue aux anciens soit telle, 
qu’on nous les représente toujours avec des ligures véné¬ 
rables, une longue barbe blanche, une physionomie grave 
et méditative , comme s’ils représentaient une science 
achevée et vieillie. Ici même, dans les (teintures qui 
ornent le plafond de cet amphithéâtre, vous voyez Aristote 
et.llip|iocraic courbés pour ainsi dire sous le poids des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.