Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de pathologie expérimentale et lecons sur les propriétés de la moelle épinière
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit3434/282/
SEIZIÈME LEÇON 
ni: i. inh.i i:\ck ni snsikmk miiivki x si ii i.a composition 
ciiiMion: IH SANG. 
SOMMAIRE : L e système nerveux intervient dans les phénomènes de Thema* 
lose. — Le sang des veines rénales est habituellement d'un rouge vif. — 
Le sang veineux, fourni par des glandes en pleine activité, est toujours 
rouge. — Expérience sur la glande sous-maxillairc. — Les résultats de ces 
expériences sont d'accord avec les données que fournit l'analyse du sang. 
— Le système musculaire présente des phénomènes tout opposés. — Le 
sang veineux devient noir, pendant le travail musculaire. — Il devient 
rouge quand les muscles sont en repos. — Par ce motif, le 6ang veineux, 
pris dans sou ensemble, est habituellement noir, car le syrtème muscu¬ 
laire n'entre jamais dans un état de repos absolu. — Effets de la syncope. 
— L’existence des deux ordres de nerfs vaso-moteurs explique ces divers 
phénomènes. — La respiration de l’oxygène s'accomplit, non dans les 
poumons, mais dans le sang et dans la profondeur même de nos tissus. 
— La section du grand svmpathiqne s'oppose à ce travail, il fait 
passer le sang artériel pre ,que pur dans les veines. — Analyse compa¬ 
rative des gaz du sang pendant le travail et le repos des muscles et des 
glandes. 
Messiktrs, 
Après- avoir étudié avec vous les principals proprié¬ 
tés des nerfs de la vie organique, je me propose d'attirer 
aujourd'hui votre alicntion sur riiilluencc dont ces nerfs 
jouissent dans un ordre de phénomènes qui semblent, au 
premier abord, complètement étrangers à l’influence 
nerveuse. 
Il s’agil de vous prouver que Time des fonctions les
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.