Bauhaus-Universität Weimar

777 
LACTIQUES (Acides). 
la solution est ensuite transformé en sel de zinc qu’on purifie par cristallisation 
(Jungfleisch). 
liopriétés. — Il se présente généralement sous forme d’un liquide sirupeux, dont 
les propriétés (a part le pouvoir rotatoire) et les réactions sont tout à fait comparables 
a celles de 1 acide lactique inactif,; il a d’ailleurs été obtenu à l’état cristallisé par Jung- 
fleisch et Godchot (1905), en aiguilles prismatiques d’un aspect nettement différent de 
celui des cristaux d acide lactique inactif; il fond alors vers 25-26°. Le pouvoir rotatoire 
diminue quand la dilution de la solution augmente. Il est deaD=i- 3« 82 à 15° pour 
une solution contenant 10 gr., 458 dans 100-3. Maintenu dans une atmosphère’sèche 
a letat sirupeux, il donne, comme l’acide lactique inactif, un acide lactyllactique, mais 
ce dernier composé est lui-même actif sur la lumière polarisée qu’il dévie à gauche. 
Le dilactide, qu’on obtient par chauffage au-dessus de 150°, est identique à celui de 
1 acide ordinaire; par hydratation, on peut reproduire ce dernier acide, de telle sorte 
que se trouve ainsi réalisée la transformation de l’acide lactique droit en acide lactique 
inactif sous l’action de la chaleur. 
Sels. — Les sels de l’acide lactique droit (comme d’ailleurs les éthers-oxydes et les 
ethers-sels) possèdent un pouvoir rotatoire opposé à celui de l’acide générateur; ils sont 
donc levogyres; ils sont en général plus solubles dans l’eau que ceux de l’acide’lactique 
ordinaire, sauf toutefois le sel de calcium qui est, au contraire, moins soluble 
Le lactate-d de calcium, (CIP — CHOH — C(P)2Ca + 4ÏPO, se dissout dans 12 4 p 
d eau froide ; il est soluble dans l’alcool chaud. 
Le lactate-d de zinc, (CH3 — CHOH — C02)2Zn + 2H20, cristallise en prismes courts 
et brillants. C’est un sel qui permet de caractériser Y acide lactique-d; il contient, en 
effet, une molécule d’eau de cristallisation de moins que celui de l’acide lactique inactif. 
Son pouvoir rotatoire augmente fortement quand s’accroît la dilution de la solution 
aqueuse; il est de — 13°,35 pour une solution, contenant 0^,512 de sel sec de 
100 centimètres cubes. 
Le lactate-d de zinc et d'ammonium, 
(CH3 — CHOH — CC2)2Zn + CH3 — CHOH —, C02NH* + 3H20 
est un peu moins soluble dans l’eau que le lactate-1. 
Acide lactique gauche (Synonyme. Acide lactique-l). 
a) Il a été obtenu tout d’abord par Schardinger en 1883 des produits de fermentation, 
par le Bacillus acidi lævolactici, à 36°, des solutions de sucre de canne, de glucose de 
sucre de lait ou de glycérine. 
b) L’action du Bacterium coli commune sur le sucre de lait, la mannite, la dulcite ou 
a glycerine donne lieu à la formation d’acide lactique-l (Péré). Il en est de même dans 
la fermentation du sucre de canne par le bacille du choléra (Gosio) ou dans la fermen¬ 
tation butyrique du lactate de calcium inactif, le lactate droit étant détruit plus rapi¬ 
dement que le lactate gauche. 
°) La°ide lactique-l a été obtenu à l’état pur par Jungfleisch et Godchot (1906) en 
partant du lactate-l de quinine, passant par le lactate-1 de zinc et décomposant ce der¬ 
nier sel par l’hydrogène sulfuré, dans des conditions un peu spéciales, analogues d’ail¬ 
leurs a celles observées pour la décomposition du lactate-d de zinc. 
Propriétés. — L’acide lactique-l préparé tout à fait pur par ce dernier procédé forme 
des cristaux analogues à ceux de l’acide lactique-d. Ils sont très hygroscopiques ; ils 
fondent a 26°-27° Ils possèdent un pouvoir rotatoire lévogyre, d’autant plus faible que 
la dilution des solutions augmente ; ce fait correspond à ce qui se passe avec l’acide 
lactique-d ; en effet, pour l’acide lactique-l et pour l’acide lactique-d, en opérant dans 
les memes conditions de température et de concentration, on trouve pour aD des valeurs 
. sensiblement egales et de signes contraires. 
D après Jungfleisch, l’acide lactique-d et l’acide lactique-l ne seraient pas tout à 
fait identiques,.ne se conduisant pas d’une manière semblable dans certaines réactions- 
c est ainsi que, sous l’influence des alcalis, l’acide lactique-l se montre beaucoup plus 
facilement transformable que l’acide lactique-d en acide lactique inactif (acide lac¬ 
tique d -H). v
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.