Bauhaus-Universität Weimar

116 
INANITION. 
vérifier sur des souris soumises à une alimentation artificielle. Les matières alimen¬ 
taires étaient déminéralisées (mélange de beurre, de caséine et de sucre). Ces animaux 
mouraient du 6e au 21e jour, s’ils ne recevaient pas autre chose. Au contraire, 1 addi¬ 
tion à la nourriture d’une certaine quantité de carbonate de potasse ou de soude suffi¬ 
sant exactement à la neutralisation de l’acide sulfurique produit par l’oxydation du 
soufre permettait à des animaux de même espèce de vivre de 16 à 30 jours. L addition 
d’un sel neutre, cocaïne le chlorure de sodium, n’augmentait en aucune façon leur 
résistance. 
En définitive, un sel alcalin prolonge la vie des animaux soumis à 1 inanition miné¬ 
rale, et l’hypothèse de Bunge paraît ainsi justifiée par l’expérience. Toutefois il est 
encore permis de se demander pourquoi le sel alcalin ajouté à une alimentation démi¬ 
néralisée ne permet pas aux animaux de résister indéfiniment au jeûne salin. On pou¬ 
vait admettre que la composition des aliments organiques était peut-être insuffisante. 
Or, si l’on additionne la même alimentation organique des mêmes aliments minéraux 
qui rentrent dans la composition du lait et dans une proportion identique, les souris 
meurent dans le même délai, L’expérience a été faite par Lunin sur six animaux de 
cette espèce qui moururent aux 20e, 22e et 31e jour. Au contraire, le lait en nature leur 
permettait de vivre en bon état pendant plusieurs mois. 
La question de la nécessité des sels organiques n’est donc pas encore définitivement 
résolue, et les recherches sur l’inanition saline ne permettent pas de préciser davantage 
la qualité des éléments minéraux indispensables. 
DEUXIÈME PARTIE. 
INANITION CHEZ LES ANIMAUX A SANG FROID. 
Résistance au jeûne et perte de poids. — Influenge de l'age, de l’eau sur le cours du 
jeûne. — Influence de la lumière diffuse et de l’obscurité.— Influence du sexe. 
Variations de la composition chimique des animaux inanities. 
Inanition chez les animaux à sang-froid. L’intensité des réactions chimiques 
est beaucoup plus faible chez les poïkilothermes que chez les homéothermes. Chez 
ceux-là, la perte de chaleur est pour ainsi dire nulle 5 conséquemment la consommation 
organique est réduite au minimum. Telle est l’explication générale des différences que 
l’on peut constater au cours de l’inanition entre ces deux groupes. « Les animaux à 
sang chaud, dit Ch. Richet, perdent I gramme par kilogramme et par heure; les 
animaux à sang froid perdent 1 décigramme. Par conséquent, si les animaux à sang 
chaud peuvent vivre trente jours, sans manger, les animaux à sang froid pourront 
vivre trois cents jours. » 
Résistance au jeûne et perte de poids. — Le premier fait qui se dégage de 1 etude de 
l’inanition chez les poiklothermes et leur très grande résistance. On s’en rendra compte 
en examinant le tableau suivant, emprunté à Ch. Richet (p. 117). 
Ces observations sont entourées de toutes les garanties scientifiques. Mais on cite 
encore d’autres faits beaucoup plus extraordinaires. Certains d entre eux doivent etre 
révoqués en doute. D’autres cependant répondent à un déterminisme expérimental aussi 
rigoureux que possible. 
Pour la plupart, ils se rattachent à la résistance des crapauds et des tortues qui a 
depuis longtemps attiré l’attention des observateurs. Redi signalait en 1741 des tortues 
terrestres qui auraient vécu 18 mois sans nourriture. Blumenbach parle de plusieurs 
tortues qui auraient vécu 6 ans sans manger. W. Edwards signale une survie de 
19 jours chez des crapauds scellés dans du plâtre. Cl. Bernard enfouit sous le sol un 
pot de terre renfermant un crapaud, qui ne mourut qu’au cours de la 3e année. 
Ch. Richet a également constaté que des grenouilles et des sangsues vécurent plus
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.