Bauhaus-Universität Weimar

HYPOPHYSE. 
839 
Ces tappoils peuvent donc être admis si l’on, tient compte de la corrélation qui existe 
entre l’acromégalie, le gigantisme et l’hypophyse, et si l’on fait attention aussi que, 
chez les animaux châtrés comme chez les acromégaliques et les géants, il y a un 
plus grand développement du système osseux, dû surtout à une durée plus longue que 
la normale pour l’activité des cartilages juxta-épiphysaires et du périoste. 
2° Thyroïdes.-- Une vraie parenté existe entre l’hypophyse et la thyroïde. Analogie au 
point de vue de 1 origine embryonnaire; ressemblances anatomiques, les deux organes 
présentant des cellules analogues et des vésicules remplies d’une même substance 
colloïde. Un seul caractère anatomique les distingue, c’est que les lymphatiques très 
nombreux dans la thyroïde, sont absents dans l’hypophyse. 
Schöne mann, Boyce, Beadless, Burckhardt, Comte, Pisenti et Viola, Vassale, Kocher, 
Hinsdale, Fournival, Lancereaux et Murray, Launois et Roir, etc., ont constaté des lésions 
associées ou compensatrices dans les altérations de l’une ou de l’autre. 
Schönemann sur 85 cadavres de goitreux a trouvé l’hypophyse hypertrophiée 84 fois; 
Comte a trouvé l’hypophyse hypertrophiée chez les goitreux. Chez un crétin myxœdé- 
mateux de 10 ans, il a trouvé l'hypophyse pesant 0 gr. 36, au lieu de 0 gr. 33, qui e=t 
son poids moyen à cet âge. 11 y avait de la colloïde en abondance et une augmentation 
-de cellules chromophiles. 
Chez une femme goitreuse, Pisenti et Viola ont trouvé l’hypophyse hypertrophiée et 
Vassale dans un cas typique de myxœdème avec thyroide petite et sclérosée a observé 
1 hypertrophie et l’hyperplasie de l’hypophyse. 
Dans un cas de thyroïdectomie complète chez un jeune homme de 19 ans, mort à 
23 ans avec de la cachexie myxœdémateuse, Kocher a trouvé l’hypophyse pesant l&r,59 
au lieu de 0°r,60 qui esl son poids moyen àcet âge. 
Il faut ajoutei que Coulon et Schönemann ont constaté sur des crétins l’atrophie de 
1 hypophyse et de la thyroïde, et Ponfick, dans un cas de myxœdème congénital 
a observé les mêmes atrophies. 
Ou trouverait donc de l’hypertrophie de l’hypophyse chez les goitreux et de l’atro¬ 
phie chez les crétins myxœdémateux. 
D un autie côté, dans les maladies dans lesquelles l’hypophyse est altérée (acromé¬ 
galie, gigantisme), souvent la thyroïde est hypertrophiée; quelquefois elle est atrophiée, 
mais, comme le fait observer Thaon, rarement elle est normale. 
Dans 36 cas d’acromégalie, Hinsdale a constaté 13 fois l’hypertrophie de la thyroïde, 
12 fois de 1 atrophie. Sur 24 cas, Fournival a trouvé la thyroïde hypertrophiée 19 fois. 
Lancereaux et Murray ont signalé la coexistence du goitre exophthalmique avec l’acro¬ 
mégalie. 
Dans le gigantisme, le corps thyroïde a été trouvé hypertrophié. Launois et Roy 
l’ont rencontré pesant 230 grammes; Bassoe 112 grammes, au lieu de 20 à 25 grammes 
qui est son poids moyen. Les follicules étaient distendus par une grande quantité de 
colloïde. 
On peut ajouter que Gley et Eiselsberg ont remarqué que la thyroïde joue un rôle 
important au point de vue du développement du squelette, et si l’on rapproche la corré¬ 
lation dont il a été question précédemment, qui existe entre l’hypophyse et les glandes 
génitales, des relations de la thyroïde avec les ovaires et les testicules dans l’antago¬ 
nisme thyro-ovarien de Parhon et Goldstein, on constate entre toutes ces glandes des 
processus analogues. 
D’ailleurs, Dastre et Gley ont entrepris leurs recherches sur l’hypophyse, à la suite 
d’expériences sur la thyroïde, et ils ont observé de grandes analogies entre ces deux 
organes; après la thyroïdectomie chez le lapin, Rogowitsch le premier, Stieda, Hof¬ 
meister ensuite, ont constaté une hypertrophie des cellules de l’hypophyse, surtout des 
chromophobes, chez les jeunes lapins. Huit à quinze jours après la thyroïdectomie 
(Rogowitsch), 1 hypophyse pesait 4 centigrammes au lieu de 2 centigrammes qui est son 
poids normal. Le protoplasma cellulaire était très développé. En laissant les para¬ 
thyroïdes et en évitant les accidents aigus de la thyroïdectomie, Hofmeister a obtenu 
une survie beaucoup plus longue et une hypertrophie bien plus grande avec hyper- 
hemie. La glande est modifiée dans sa structure, au lieu des cellules granuleuses, on 
trouve des cellules avec un corps agrandi, la substance colloïde est plus abondante.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.