Bauhaus-Universität Weimar

hydratation. 
681 
clmmque, -° eau de constitution physique, 3° eau d'adhésion et 4» eau de capillarité. La 
seconde est fixée physiquement au bioprotéon, mais en quantité déterminée, comme 
Ie*™ P?U T6 T .Ch>,miqUe moléculaire Feau d’hydratation d’un sel ou son eau de 
!al,!n'.La tr°1Siemef es*i retenue par attraction à la surface des micelles : cette 
“»ul'" Centre a k Péri'Phérie’ PUiS GnSuite’ ^ micelles, 
La proportion d’eau va en augmentant depuis le 1er degré, c’est-à-dire de l’eau de 
constitution au quatrième, soit eau de capillarité. Dans le bioprotéon l’eau est certaine¬ 
ment dans plusieurs états differents : ainsi les réceptacles d'OEthalium septicum perdent 
pai dessiccation /1,6 d’eau p. 100 et par pression 66,7 seulement. 
Depuis longtemps Chevreul avait montré (12) que c’est de l’hydratation que dépendent 
la transparence, élasticité, la souplesse, la tonicité, la plasticité des tissus. Le tissu 
jaune élastique, les tendons, 1 albumine coagulée, la fibrine, les cartilages, la cornée 
aue’r Mais sfn^ ]"' 7 re,f élance extérieure qu'il est difficile de les distin¬ 
gua,,filé dï I m,ble etP 0nSe 7"* Chil™ne de Ces subst!m“s absorbe une certaine 
quantile de liquide et reprend, en même temps, les propriétés physiques qui la carie 
ensen. A,nsi le tendon devient sonpieet satiné, le tissu jaune 
“lasiicUe lT'cT,7a8 |eenre^Ke|’f.lfSPeCt dU bla,,C d'œ"fcuit. I» «brine une certaine 
le vivant’ P„ T, d“8“ b’11 ; '? cornée redevient semblable à ce qu'elle était sur 
fl J » l é dessiccation tout cela disparaît de nouveau. Une partie de l’eau peut 
e enlevee par la pression entre plusieurs doubles de papier, mais, suffisamment 
miuueChrt'a’ C
    

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.