Bauhaus-Universität Weimar

666 
H YBRIDITÉ. 
Mendel a ensuite cherche a voir si sa loi s’appliquait au cas où les deux plantes croi- 
. es different par plusieurs caractères, chacun d’eux étant dominant dans une plante 
et récessif ou latent dans l’autre. Il a constaté alors que la forme des hybrides se rap- 
pioche constamment de celle des deux plantes souches qui a le plus grand nombre de 
caractères dominants. 0 
,|P,Sl^L?rP n la P'?nte ,femelle a un axe court’ 1:168 O'8“1-8 blanches terminales et 
des gousses a renflement continu ; si de son côté la plante mâle a un axe long, des fleurs 
îouge violacé axiales et des gousses étranglées, l'hybride ne rappelle la plante femelle 
que par ses gousses; pour les autres caractères il coïncide avec la plante mâle. Si l’une 
i es plantes souches n’a que des caractères dominants, l’hybride ne peut alors être dis¬ 
tingué que peu ou pas du tout. 
Les expériences de Mendel ont porté : 
me*°. Sur deS p,antes <ïui différaient parla forme des graines et la coloration de l’albu- 
2° Sur des plantes qui différaient par la forme des graines, la coloration de l’albu¬ 
men et la couleur de 1 épisperme. 
Prenons, pour ne pas trop compliquer l’exposé, des plantes qui diffèrent par deux 
caractères seulement, et appelons-A, B, les caractères de la plante femelle et a, b, ceux 
de la plante male. Désignons alors par : 
AB la plante femelle, 
A la forme ronde, 
B l’albumen jaune, 
ab la plante mâle. 
a la forme anguleuse, 
b l’albumen vert. 
Après l’hybridation les graines sont rondes et jaunes. 
Les plantes qui en dérivent donnent des graines de 4 sortes qui se trouvent ensemble 
dans la meme gousse; 13 plantes donnèrent en tout 556 graines, dont 
315 jaunes et rondes, 
tôt anguleuses et jaunes, 
108 rondes et vertes, 
32 anguleuses et vertes. 
Toutes ces formes ont été semées l’année suivante. Parmi les graines rondes et jaunes, 
41 ne leverent Pasi 3 n’arrivèrent pas à fructification. Parmi les plantes restantes : 
38 avaient des graines rondes et jaunes AB 
~ — — — jaunes et vertes ABé, 
—-et anguleuses et jaunes A «B, 
et vertes, anguleuses, jaunes et vertes AaBb. s 
96 plantes provenant des graines anguleuses arrivèrent à fructification : 
28 n avaient que des graines anguleuses et jaunes aB, 
66 des graines anguleuses, jaunes et vertes aBb. 
Sur 108 graines rondes et vertes, 102 donnèrent des fruits : 
3.1 n’avaient que des graines rondes et vertes Ab, 
67 des graines vertes, rondes et anguleuses A ab. 
Les gLaines vertes et anguleuses donnèrent 30 plantes constantes ab. 
Les descendants des hybrides se présentent donc sous 9 formes différentes AB, Ab, 
o6, qui ont des caractères constants et ne changent plus dans les générations suivantes; 
ABô, aBb, AaB, Aab, constants par un caractère, hybridespar l’autre et ne variant 
dans les générations suivantes qu’en ce qui touche ce dernier; chacune d’elles apparaît 
en moyenne 65 fois. La forme AaBô se trouve 138 fois; elle est hybride par ses deux 
caractères et se comporte exactement comme les hybrides dont elle provient. 
Si 1 on compare le nombre des formes dans les 3 subdivisions, on a le rapport 
moyen 1, 2, 4.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.