Bauhaus-Universität Weimar

4 56 
HÉMOLYSE. 
Eauucâ et MonuEXROTH constatèrent encore que, si Fou élève *•«"«**£££; 
lange précédent au-dessus de 0-, les globules qu, se son»es *» ^ 
”.n «**- 
==œCÂÂ äää? 
dâns°ltposé des faits, il est indispensable de fixer la termi- 
S5ÄSSS 
BçfëHSSSES&sxïsts 
=”S™riÄ=“Ä=:«^ 
assu- ââjkâïïX’; 
”"ÎSÂ-•» - «— s- ■■«.*., — —, 
dont le sang fut injecté à l’animal mmunise. ux ponr ies deux substances 
Ehrcich et fut appe”cessiveme„tddd«nt, Com- 
^ntd La“ ilis”ricye reçut successivement les noms de Immunkörper, Z»*- 
Chet7Z^i^^V.ConPlimentA Acceptor. 
D auTreTautè u rs les baptisèrent encore différemment. Luxe de quahficattfs pou, des 
SUT'7ÄTiÄ parmi toutes ces appellations. L'inconvénient de 
plément • pour d’autres, elle est l’hémolysine des sérums normaux. Or d api es la plupai t 
piemenM p double : elle comprend deux constituants. 
priét^hénmlytique P1^1 saj|S^'^j?j^l^Q|eyg^1a^rgéi^an normal'et'Fliémoly^lne 
d'une hr“-;ui se traduft mal en français. On lui donnera, dans 
emploie :u en bactériologie pour désigner des substances de 
Ä ÄÄÄJTe« nommé Ce terme s'applique 
^’La^stib^ance^détruite^à ôôvrqui^associe sor^action0! celle de l’anticorps, sera appelée 
-ÂÂî Âr;.d:x; 
dans les Xms normaux et qm jouent, dans l'hémolyse par les sérums normaux, un 
MT’T^X zoologique, de l'origine 
et de a nature du^hémolysines, in" „'indiquera que les choses essentielles, dont la cou-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.