Bauhaus-Universität Weimar

420 
HÉMOLYSE. 
, ! • tris net et constant. Or les déterminations de Hedin assignent au bromure- 
.bulaire fut ties net et consum . concentration de ce- 
d’ammonium un coefficient de partage de 1.01, c f à l’extérieur des glo- 
«>* “ flxes à régard de rhémolyse par les sel* 
•“ÄT 
de sodium sur la gelatine (Pau )> , j.:nnt, sont très probablement de 
«•'*“ pa,. 1. e(:dans la 
même nature. On comprend q b solide exerce sur celle-ci 
phase liquide extérieure sans pouvoir entrer dans la phase solide exe,^ 
une action déshydratante. Il en a eja -e Ç T1 que le chlorure sodique dispute 
les conditions normales, c’est aux co Hordes de la P"°' q“ " e a,n,n0nique, leur 
l’eau qui les imbibe. Quand ces collo.des »“‘J'T,“3/" - ^ cette imbibition, 
affinité pour l’eau est augmentée Pour conserve, f“^extélienr en chlo- 
une hydrat^ion constante^ ti faudi a augmen er ^ ^ plns il faudra de chlorure 
rare sodique. Plus il J^aura d expériences. Seulement cet antagonisme ne 
sodiquedehors. C est ce qu on c biant Qn pourrait être tenté de conclure 
formément entre les «'»^''V T 'lftroTph^T que contient un tel mélange. Ce 
à un partage uniforme du se . slobulaire totale est la somme des 
serait s’exposer à de graves erreurs. T j stroma n’occupe dans les héma- 
teneurs du stroma et du^liqui de: e„do-gohlanejr La conce„- 
ties des mammifères qn one très; J da|)S eertains cas, preSqne exclusivement 
tration totale dans le Olobul P , • ,i suff\t en effet que la phase solide 
^ ~ *
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.