Bauhaus-Universität Weimar

GRAPHIQUE (Méthode). 
32 
canal de l’huile sous pression constante. A l’aide de signaux électriques, il inscrivait la 
Pr°pTufmut"n“actio^ de la vésicule biliaire, Dovon s’est servi d’une sorte de 
SSS^SäasSSSSSSESas 
VI Pour étudier les phénomènes complexes qui constituent la rumination Tous- 
saint a enregistré «ko». 
Ä Ï."Â r" * "Lue droit, ces enregistrements ont été 
obtenus à l’aide de la transmission a air. 
Y. 
Enregistrement de diverses sortes de mouvements. 
I. Pour enregistrer les mouvements de la vessie, Mosso et Pelcacan, (1882) ont 
employé le procédé ' ; ( en commUnication avec un tube en verre, 
Un catheter ordina e de emme « ou deux au_dessous du niveau du 
qui, plie a angle droit, branche verticale de ce tube se trouve placée 
liquide contenu dans un grand verre. La brmmlm vert est suspendue 
dans l’axe d’une petite éprouvette, a parois très« équilibre par un contre- 
par des fils de soie à une poulie et se louve main enue « P de Mosso. 
poids qui porte une plume enregistrante comme ^ e Ple hy smog p 
On comprend facilement le par uneaspiration ou une 
pleins d’eau chaque contrac >» Le yase dans leqael plo„ge l’éprouvette contient 
Ä ol U surface du liquide du vase doit être sur le meme niveau que la 
vessie de l’animal ou d(h hes SQr la contractilité vésicale, a fait usage d’un 
CiENOuville (1894), ’■lans sem aïec flotleur immi d’un levier inscripteur qui 
manomètre enregistreur a ■ fait un lou, en Tingt-quatre minutes Ce 
tl anomètre'était mb en communication, par l’intermédiaire d’un tube plein deau 
manome , double courant, introduite dans la vessie. 
boriquee, avec une sonde d bl ^ enregistré les mouvements de la paroi vési- 
Courtade et Guyon (1896) o aienl la vessiej dont ]e sommet, pincé par une 
grosse^ serre-fine! é“,‘aU refié par un fil à un tambour à air de Marey, lequel était mis 
enrZTLde l’urètre à l’aide d’un appareil ana¬ 
logue à la sonde cardiographique de Marey. 
„ resserrements et les dilatations de la citerne lymphatique, 
H. Pour Muiheries resse re au rhéo„raphe un dispositif qui, comme 
°“1 Lnnareil de Moray, li heureusement appliqué par Dovon à l’étude des meuve- 
ï— s-..... »».«. r" 
-■“ääeäs:: 
hauteur du liquid;hD'“ve“e au réservoir d’huile ; la canule supérieure est egalement 
est reliee par un tube de . , avojr frappé la palette du rheo- 
reüée à à des’ intervalles de temps déterminés. Entre 
graphe, peu drerec™‘“t et la citerne, e8t disposé un manomètre qn, permet de 
le reservoi irations dues aux changements de volume de la citerne. 
aPrp„«7LoTrPTeLraeg“rm"ntonn Procède ainsi : une pince est placée sur la
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.