Bauhaus-Universität Weimar

HÉMATIES. 
268 
mera par bourgeonnement de celui des vaisseaux préexistants. Les globules rouges, 
qu’ils soient nucléés ou privés de noyau, dériveront exclusivement des cellules du sang 
embryonnaire, qui très rapidement se chargent d’hémoglobine et prennent des lors le 
nom d’érythroblastes. , 
Ranvier a décrit anciennement une formation de globules rouges aux dépens du 
protoplasma central des pointes d’accroissement vasculaires. D’autres auteurs (Kuborn, 
ont décrit un processus sangui-formatif analogue à l’intérieur de grosses cel u es 
multi-nucléées, qui existent dans le foie embryonnaire et qui sont aussi, d’apres eux, 
des bourgeons de l’endothélium vasculaire. La majorité des histologistes qui ont étudié 
ces faits dans les derniers temps (Spuler, Yan der Stricht, Fuchs, Pardi) en ont donne 
une tout autre interprétation. D’après eux, ces formations cellulaires, loin d etre des 
producteurs de globules, joueraient vis-à-vis d’eux un rôle destructeur, de phagocytose. 
Elles sont des parties de réseaux capillaires qui se sont isolées de la circulation gene¬ 
rale et dans lesquels on observe des phénomènes régressits, plutôt que progressifs. 
D’autre part, l’opinion de Hayem et Pouchet, d’après laquelle les plaquettes san¬ 
guines, en se chargeant d’hémoglobine, se transformeraient en hématies, n’a pas ren¬ 
contré d’adhérents. , . . 
Il semble donc qu’en se plaçant au point de vue de 1 ontogeme des vertebres on 
puisse dire d’une façon définitive que, chez tous et pendant tout le cours de 1 evolution 
de chacun d’eux, il n’existe qu’une seule espèce d’éléments producteurs de globules 
rouges, les cellules libres du sang embryonnaire. Mais, si l’accord semble, à de rares 
exceptions près, définitif sur cette proposition générale, il existe de nombreuses diver¬ 
gences dans le détail. Il est certain qu’on peut constater chez tous les vertebres, très 
rapidement, après la libération des cellules du sang embryonnaire, que la plupart de 
celles-ci se sont chargées d’hémoglobine, tout en restant sphériques. D’apres Bizzozerc 
et ses élèves, ce sont exclusivement ces cellules nucléées, sphériques, chargees d emo- 
globine, qui donneront ultérieurement naissance aux hématies nucléées des vertebres 
inférieurs, aux hématies anucléées des mammifères. Chez les prem.ers les cellules, pri¬ 
mitivement sphériques, prennent à un moment donné la forme discoidale et cessent 
de se multiplier; leur noyau est devenu homogène. Chez les seconds, la transforma¬ 
tion morphologique est plus complète. Il en sera parlé plus loin. 
Mais, ni chez les uns ni chez les autres, la transformation en globules rouges de mi- 
tifs ne porte sur toutes les cellules du sang embryonnaire. Pendant toute 1 evolution 
de chaque vertébré, il existe des cellules rouges nucléées qui restent a la phase de 
multiplication, se divisent par voie indirecte et assurent donc ainsi la production indé¬ 
finie des hématies adultes. , . .,,, .. c 
Tandis que Bizzozero et ses élèves n’admettent pas d autres générateurs d hématies 
que ces cellules rouges nucléées,beaucoup d’autres auteurs supposent que chez anima 
adulte l’hématopoièse peut s’alimenter à d’autres sources. Cette opinion a etc soutenue 
tout d’abord par Neumann, qui fait dériver les cellules rouges nucléées des éléments lym¬ 
phatiques du sang ou de la moelle osseuse. Feuerstock voit une sene continue de 
termes de transition entre globules blancs et globules rouges chez les amphibiens et 
les oiseaux. Pafpenheim fait dériver les hématies des leucocytes basophiles. ^ 
D’après Lôwit, il y aurait chez le vertébré adulte des cellules-souches d hématies 
futures, qui seraient privées d’hémoglobine; il les appelle érythroblastes. Elles seraient 
différentes des cellules-mères de leucocytes futurs, les leucoblastes, et par la structu 
du noyau et le mode de division. Denys, Yander Stricht professent une opinion analogue. 
Neumann admet les érythroblastes de Lôwit, mais les fait dériver, concurremment avec 
les leucoblastes, d’une seule souche. H. F. Müller, Saxer et d’autres ont soutenu la meme 
opinion. 
En résumé, la question en litige se pose donc comme suit . ... 
D’après Bizzozero et ses adhérents, les cellules embryonnaires du sang se sont tou es 
chargées d’hémoglobine à une époque reculée du développement .Une partie d en re 
elles se sont transformées en hématies définitives, d’autre restent capables de multi¬ 
plication. Elles continuent à donner naissance pendant toute la vie du vertebre a des 
W Dmiri’tro^tlt'ui esi la plus généralement acceptée, les cellules embryon-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.