Bauhaus-Universität Weimar

GRAPHIQUE (Méthode). 9*1 
vemenls du liquide dans le tube. Le tube avait 3 a 4 millimètres de diamètre, et 13 à 
20 centimètres de longueur. Il était pourvu d’un robinet. On le plaçait derrière une 
étroite fente faite dans la paroi d’une chambre obscure; un écran avec une autre fente 
était placé en face du tube. Les rayons qui traversaient la portion du tube pleine d air 
étaient interceptés par la réflexion interne; une ligne lumineuse représentait sur la sur¬ 
face sensible les oscillations de la colonne d’eau. 
Y 
Tachographie. 
A. Méthode indirecte. — Une simple construction géométrique nous permet de 
tracer, d’après la courbe des variations de volume ou plélhysmogramme, la courbe des 
variations de la vitesse du sang, le tachogramme. 
En effet, l’inclinaison de la courbe du pléLhysmogramme, à un moment déterminé, 
représente la vitesse avec laquelle s’est fait le changement de volume à ce moment-la, 
c’est-à-dire, la vitesse avec laquelle le sang pénètre dans un membre. Pour mesurer la 
pente de la courbe pléthysmographique, on trace une tangente à cette courbe, et on 
mesure la tangente trigonométrique de l’angle que la tangente à la courbe fait avec 1 axe 
des abscisses. La valeur ainsi obtenue représente l’ordonnée de la courbe de la vitesse 
au moment considéré. — En faisant des constructions analogues pour différents points 
de la courbe des variations du volume, on obtient différents points de la courbe des 
variations de la vitesse. C’est ainsi qu’ont procédé Fick, Katzenstein, etc. 
B. Méthode directe. — I. On peut connaître la vitesse du sang en mesurant le volume 
de sang écoulé d’une artère dans un temps donné. Cette méthode a été employée dans 
le laboratoire de Ludwig. 
Pour enregistrer la vitesse du sang, il suffit d’enregistrer le volume du sang écoulé. 
Pour cela on reçoit le sang dans une bouteille, pleine d’une substance anticoagulante, 
qui est mise en communication avec un tube en U, dont l’une des branches est pourvue 
d’un flotteur enregistreur. A mesure que du sang pénètre dans la bouteille, du liquide 
en sort et va dans le tube en U. Connaissant le calibre du tube, il est facile de connaître 
la valeur des ordonnées en volume. 
Cette méthode n’est applicable que dans le cas où l’on ne craint pas les grandes 
pertes de sang. — Pour des recherches prolongées, Ludwig a construit un appareil 
appelé Stromuhr. 
Hurthle a construit récemment un appareil enregistreur de la vitesse du sang basé 
sur le principe de l’appareil de Ludwig (transformé par Tigerstedt). Dans cet appareil, 
le sang pénètre dans un cylindre par le fond et en sort par la surface supérieure pour 
aller dans un tube, et de là dans l’artère. Dans le cylindre, qui est une sorte de corps 
de pompe, le sang qui entre et le sang qui en sort sont séparés par un piston. Ce 
piston est mis en mouvement par le passage du sang. Les mouvements du piston 
équilibré sont transmis à un levier enregistreur au moyen d’un fil qui relie le piston 
au levier. 
II. Pour mesurer la vitesse du sang, Vierordt (1858) a imaginé un appareil appelé 
Hémotachomètre. Cet appareil se compose d’une cage rectangulaire dont les parois 
opposées sont formées par des glaces transparentes. Le sang pénètre dans cette boîte 
par un ajutage situé d’un côté, et en sort par un autre ajutage situé du côté opposé. 
Dans son passage à travers la boîte, le sang fait dévier un petit pendule à boule d’argent. 
Celte boule est munie de deux pointes qui touchent sans frottement les deux glaces; on 
peut ainsi voir les mouvements du pendule, malgré l’opacité du sang. La vitesse du 
sang est donnée par la déviation du pendule, qu’on mesure à l’aide d’un cercle gradué. 
Plus tard, Vierordt a enregistré les mouvements du pendule de son tachomètre de 
la façon suivante : il imitait les mouvements du pendule avec la main. Les mouvements 
de ce pendule extérieur étaient enregistrés facilement.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.