Bauhaus-Universität Weimar

84 
GENTIOPICRINE. 
Constitution du gentianose (8). Mécanisme de son hydrolyse par les ferments. 
— De ce qui précède et, en particulier, de l’action des ferments sur le gentiobiose et 
sur le gentianose découle la constitution de ce dernier sucre. C’est bien un hexotriose 
dont la molécule résulte de l’union de trois molécules de sucre simple; deux molécules 
de dextrose et une molécule de lévulose, avec élimination de deux molécules d’eau. Pour 
déterminer son hydrolyse complète, il faut faire intervenir deux ferments, Yinvertine 
et la gentiobiase, ferment qui existe dans le produit appelé émulsine. Si le liquide fer 
mentaire de 1’Aspergillus, employé seul, conduit au même résultat, c’est qu’il renferme 
ces deux ferments. 
Ce n’est pas tout: les actions des deux ferments ne sont pas et ne peuvent être simul¬ 
tanées; l’action de l’invertine doit précéder celle de la gentiobiase (émulsine) puisque 
celle-ci, qui hydrolyse le gentiobiose, est sans action ou presque sans action sur le 
gentianose. On peut, en quelque sorte, comparer cet hexotriose à un appartement 
composé de deux pièces dont la deuxième n’est accessible qu’après qu’on a pénétré dans 
la première. Le gentianose est le premier exemple d’un hydrate de carbone dans lequel 
on ait pu observer nettement ces actions successives de ferments différents (9). 
Le gentianose est, au même titre que le sucre de canne qui l’accompagne, un aliment 
de réserve. Peut-être même est-il en même temps, comme ce dernier, un aliment circu¬ 
lant. 
Quoi qu’il en soit, pour être utilisé par la plante, il doit être d’abord hydrolysé, et 
cette hydrolyse est provoquée par des ferments qui interviennent à des époques et dans 
des conditions déterminées. L’existence de tels ferments dans la plante est démontrée par 
ce fait, que le gentianose disparait pendant la dessiccation, de telle sorte que la racine 
sèche ne renferme plus que ses produits d’hydrolyse complète : lévulose et dextrose, 
ou partielle : lévulose et gentiobiose (10). 
La présence simultanée de gentianose et de sucre de canne dans la gentiane appelle 
encore une réflexion. Le premier, qui ne diffère du second que par une molécule de 
dextrose en plus, ne pourrait-il être considéré comme du sucr.e de canne combiné à du 
dextrose? L’action de l’invertine sur les deux sucres est un argument à l’appui de cette 
hypothèse. Cela conduirait à penser que le sucre de canne est vraisemblablement, des 
deux sucres, le premier formé. 
Bibliographie. — 1. Meyer (Arth.), lieber Gentianose (Z. p. C., vi, 135, 1882). — 
2. Bourquelot (Em.) et Hérissey (H.). Recherches sur le gentianose (A. C. P., [7], xxvir, 
novembre 1902). — 3. Bourquelot (Em.) et Nardjn (L.). Sur la préparation du gentianose 
(C. R., cxxvi, 280, 1898). —4. Bourquelot (Em.). Sur quelques données nouvelles relatives 
à la préparation des principes actifs des végétaux (Congrès intern, de Médecine de 1900. 
Section de Thérapeutique, 520). - 5. Bourquelot (Em.) et Hérissey (H.L Sur la présence 
simultanée du saccharose et du gentianose dans la racine fraîche de gentiane (C. R., cxxxi, 
750, 1900). — 6. Bourquelot (Em.). Sur la physiologie du gentianose; son dédoublement par 
les ferments solubles [J. de Pharm, et de Chim., [6], vii, 369, 1898). — 7. Bourquelot (Em.) 
et Hérissey (H.). Sur le gentiobiose. Préparation et propriétés du gentiobiose cristallisé (C. R., 
cxxxv, 290, 1902); Sur le gentiobiose cristallisé (J. de Pharm, et de Chim., [6], xvi, 417, 
1902). — 8. Bourquelot (Em.) et Hérissey (H.). Sur la constitution du gentianose [C. R., 
cxxxii, 571, 1901). — 9. Bourquelot (Em.). Sur l'hydrolyse des polysaccharides par les 
ferments solubles (J. de Pharm, et de Chim., [6], xvi, 578, 1902). — 10. Bourquelot (Em.) et 
Hérissey (H.). Les sucres de la poudre et de l'extrait de gentiane (J. de Pharm, et de Chim., 
[6], xvi, 513, 1902). 
ÉMILE BOURQUELOT. 
GENTIOPICRINE. — La gentiopicrine est un glucoside qui fut retiré 
pour la première fois, en 1862, par Kromayer, de la racine fraîche de gentiane. (lieber 
das Enzianbitter. Arch, de Pharm., [2], ex, 27, 1862.) Ce chimiste, en suivant un procédé 
très laborieux, en avait retiré seulement 4 grammes de 3 kilogrammes de racine de 
gentiane. Depuis Kromayer jusqu’aux recherches récentes de Bourquelot et Hérissey, 
il ne paraît pas qu’on ait réussi à isoler de nouveau ce glucoside. Mais ces derniers 
expérimentateurs ont donné un procédé qui permet de l’obtenir assez facilement et en 
quantités notables.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.