Bauhaus-Universität Weimar

CLYCOSES. 
o33 
pour 100 d’eau, et on y ajoute 0,23 de S O4 H'2; le lait d’amidon ainsi obtenu est porté à 
l’autoclave pendant une demi-heure à la température correspondant à l’atmosphère. 
L’acide est alors saturé par de la craie ; on décolore au charbon, on évapore dans le vide 
et, en maintenant la cuite à 40°, on y ajoute quelques cristaux de glycose anhydre fine¬ 
ment divisé. 
Dans ces conditions, le glycose cristallise, et la masse solide est alors séparée du 
liquide mère. Le moyen le plus fréquemment employé depuis quelque temps dans tous 
les cas est l’emploi de turbines essoreuses. 
De ces glycoses cristallisés du commerce, on peut facilement extraire du glycose pur; 
pour cela, on le dissout dans le quart environ de son poids d’eau tiède, on y ajoute deux 
volumes d’alcool à 90°. On filtre chaud et on laisse refroidir; le glycose cristallise après 
ensemencement par des cristaux provenant d’une opération antérieure. 
On essore, et, par une seconde cristallisation faite dans les mêmes conditions, on obtient 
un corps absolument pur. 
Propriétés physiques. — Le glycose est un produit blanc qui cristallise anhydre 
dans l’alcool à 95° en fines aiguilles blanches microscopiques. Dans l’eau, où il se dissout 
très facilement, il cristallise à saturation en masses sphéroïdales blanches, en grains 
blancs, voire même en cristaux définis renfermant une molécule d’eau. Soxhlet a fait 
cristalliser le glycose sans eau de cristallisation dans l’alcool méthylique. Le même 
résultat a été obtenu dans l’eau par A. Behr, en ayant soin d’amorcer la cristallisation 
par un cristal de glycose anhydre. La concentration de la liqueur qui convient le mieux 
est de 12 à 13 parties d’eau pour 88 à 83 parties de glycose. On peut même obtenir la 
cristallisation sans amorçage préalable, à la condition d’avoir une solution suffisamment 
concentrée, un glycose suffisamment pur, une température constante de 30° à 35°. Ces 
cristaux perdent à 60° l’eau de cristallisation en se transformant en glycose anhydre. 
Les cristaux de C6H1206,H"20 sont des tables à six pans présentant un plan de clivage à 
120°. On connait un second hydrate répondant à la formule a(C6Hl206)H20, connu dans 
le commerce sous le nom de glycose cristallisé pur. 
La solubilité du glycose dans l’eau est variable suivant la température : 
A 15°., 100 H20 dissolvent 81,68 dextrose anhydre 
— — — 97,83 — hydraté (Anthose). 
Cette solubilité croît rapidement avec la température, elle est presque indéfinie à 
100°. 
100 parties d’alcool de densité : 
dissolvent en dextrose 
anhydre. 
à 17“,3 . . . 
à l’ébullition 
0,837 0,880 0,910 0,930 
1,95 8,10 16,01 32,3 
27,7 136,6 » 
Biot a montré le premier que le dextrose possède la faculté de faire tourner vers la 
droite le plan de polarisation de la lumière. - 
Son pouvoir rotatoire varie suivant son état physique. Le glycose fondu ou les solu¬ 
tions de glycose au bout de quelque temps présentent un pouvoir rotatoire légèrement 
variable suivant les auteurs. 
Il est pour une solution à 
18,6211 p. 100 de a — 52°,2 (Dubrunfaut) 
— — 55°,15 (Pasteur) 
— —1 52“,85 (Soxhlet). 
Tollens a donné comme formule pour le dextrose anhydre : 
aa = 52“,50 + 0,018796 p. + 0,00051683 p2. 
et pour le dextrose hydrate C6H1206 + H20. 
ad. = 47°,73 + 0,013534 p. + 0,0003883 p2 dans lesquelles p désigne la teneur % des 
solutions en glycose anhydre et hydraté. 
Lorsque l’on s’adresse à des solutions de glycose fraîchement préparées, en partant 
soit du glycose hydraté, soit du glycose anhydre, mais n’ayant pas subi de fusion préa-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.