Bauhaus-Universität Weimar

GLYCOGÈNE. 
353 
colossales variations des proportions de glycogène dans l’organisme normal, de sorte qu’il 
aurait dû éviter les influences du hasard en faisant un très grand nombre d’expériences. 
(Il ne dit pas d’ailleurs pourquoi il ne les a pas continuées.) Le tableau suivant donne ces 
2 expériences : 
L’expérience I ne compte pas, puisqu’il s’agit d’un animal qui n’était pas à jeun. 
Dans les expériences II et III, 2 pigeons reçurent de la poudre de viande sans glycogène, 
après 3 et 7 jours de jeûne. Le glycogène total du foie et des muscles a été en moyenne, 
pour 1 kilogramme du poids initial, de 2,03, pendant que les animaux de contrôle, ayant 
jeûné de 3 à 4 jours ou de 5 à 8 jours, avaient 0,946 et 0,716. 
Mais, si l’on considère que chez les animaux de contrôle on a eu, au 5“ jour de jeûne 
(N° 12), 1,414 de glycogène pour 1 kilogramme, et que d’ailleurs Külz n’a pas jugé 
nécessaire de faire de très nombreuses expériences de contrôle, on ne peut rien 
fonder sur ces 2 expériences. 
Külz lui-même ne leur a donné aucune valeur, pour d’autres raisons que celles qui 
ont été indiquées ici. 
Remarquons encore que les deux pigeons de cette expérience n’ont pas reçu, en 13.et 
25 jours, moins de 383 + 675 = 1058 de poudre de viande sèche et sans cendre, quantité 
qui répond à environ 5 kilogrammes de viande fraîche. Si l’on calcule comme pour de 
la viande fraîche, il ne faudrait que 0,02 p. 100 de glycogène pour expliquer l’excès de 
glycogène trouvé dans le foie de ces animaux. Or il n’est pas facile de doser 0,02 p. 100 
de glycogène. 
TABLEAU VI (E. Külz, loc. cit.) (Pigeons). 
fl 
O 
© 
© 
db . j 
fl 
'O 
'S ^ 
— en 
•G 
Xfl ° 
© 
© 
.° 
*2 
*© 
P- 
X 
© 
.Ü 
© 
.° 
73 © 
S 
.5 0 
g © 
ci *'“» 
fl* 
2 a 
a g 
73 ^ 
^0 © 
G 
£ © 
© 
'G 
© ÎI 
g fl 
G O 
udre de via: 
sans cendre 
out ? 
mm es de po 
par jour ? 
*3 
S 
'0 •© 
ci Jô 
r* © 
-G ci 
«g 
S +3 
S ! 
5 S 
° s 
© *3 
Î5 A 
© fl 
jfl © 
© * 
•fl © 
<2 
G 
GLYCOGÈNE 
du foie. 
W 
O 
73 
fl 
S 
© 
U © 
0 e* 
C 
G *© 
S 0- 
0 x 
+* 
© 
03 
G ; 
© W 
fl 42 
O ^ 
° 
ci © 
O co 
_ S 
G -© 
G 
G 
A r-4 
ro 
O 
U 
*© 
G 
’0 
© 
•© 
u 
g 
G fl 
c/3 g 
S c* 
O — 
Afl 
0 
© PL 
G 
G< g 
’© ® 
fl 
© g © 
G 
'r "fl 
t£ G 
© .2 
G > 
*© 
g « 
S fl 
g C 
*8 
fl 
S2 
■s-8 
G 
*0 
© 
'© 
tß 
^ fl 
O G, 
a,s 
s 
fl 
Z 
ÛH > 
3 
Glycogène 
du poids 
gr. 
j- 
gr. 
j- 
gr. 
gr. 
1 
! En 2 j., 30 gr. 
chaque j. En 16 
U.,25gr.Enlj.,, 
h. m. 
gr¬ 
1J 
300 
0 
)) 
19 
470 
423,5< 
I 
J 20 gr. en deux ( 
j parties égales, / 
! l’une le matin | 
15 janv. 
> 1887 
364 
2 30 
il,0 
0,0210 
0,192 
0,5608 
)) 
et l’autre le 
1 
soir. j 
22 
359 
3 
288 
15 
425 
383,0 
j 30 gr. en 3 j 
parts, matin, > 
midi et soir. ) 
27 janv.) 
1887 j 
349 
3 
; 
0,0113 
0,115 
0,8504 
^ 2,03 
( 
30 gr. en 3 j 
10m 1rs j 
1887 j 
3 3 
350 
7 
257 
25 
730 
675,8j 
1 
parts, matin, > 
midi et soir. ) 
1 
360 
2 36 
16,4 J 
1 
(races 
0,01 j 
1 
0 
0,5780 y 
1. Animal très bien portant jusqu'au dernier jour. 
2. Animal très bien portant tout le. temps. 
3. Au septième jour de jeûne, animal un peu faible; mais il se remet ensuite, et est bien portant ius- 
qu’à la fin. e j 
Expériences sur les poules. — Dans ces recherches, Külz a d’abord déterminé le poids 
du glycogène, du foie et des muscles après un long jeûne, sur les poules. On trouve 
ces expériences de contrôle dans le tableau suivant, qui facilitera la lecture. 
DICT. DE PHYSIOLOGIE. — TOME VII. OQ
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.