Bauhaus-Universität Weimar

GLOBULINES. 
C 
H 
S 
Az 
47,52 et 47,40 
8,14 — 8,01 
0,92 
14,45 
210 
0. Porges et K. Spiro ont séparé les globulines du sérum en trois partie»,' dont les 
limites de précipitation par le sulfate d’ammonium sont de (I) 28 à 36 ; de (II) 33 à 42, 
de (III) 42 à 46 p. 100 de la saturation. 
L’analyse de ces différentes fractions a donné les résultats suivants : 
I II ni 
52,68 et 52,56 50,48 et 50,35 
7,65 - 7,75 7,78 — 7.72 
1,13 0,98 
16,03 15,5 
La constitution même des globulines du sérum est encore fort mal connue. Néan¬ 
moins W. Hausmann a montré que l’azote pouvait être séparé en trois fractions 
distinctes après un traitement à l’acide chlorhydrique bouillant. 
Sérum-globuline de cheval. 
Azote amidé. ....... 8-90 
Diaminoazote....... 24.95 
Monoaminoazote..... 63.28 
D’après A. Jolles, la sérum-globuline cristallisée cède 70 à 81 p. 100 de son azote 
en présence de permanganate de potasse dans le filtrat phosphotungstique. 
Enfin H. Grund, en faisant bouillir divers organes de bœuf et de veau, ou des 
nueléoprotéides avec HCl (D = 1,06), et en pesant le furfurol du distillât a 1 état de 
furfurol-phloroglucide, a constaté que la sérum-globuline ne donne pas de furturol. 
Les globulines sont attaquables par les ferments solubles. E. Zuntz, reprenant les 
travaux antérieurs de Neumeister, Kühne et Chittenden, a étudié les produits de la 
digestion peptique de la sérum-globuline, de l’euglobuline et de la pseudoglobuline. 
Par des précipitations successives, au moyen de quantités croissantes de sulfate de 
zinc, et par précipitation à l’aide de l’acide phosphotungstique, il a note les cinq 
croupes suivants de substances : 
' lo Les acides albumines (10 p. 100 de l’azote total en dissolution); 2° les albumoses 
(9/10 de l’azote total), constituées par des proto et des hétéro-albumoses, des deutéro- 
albumoses; 3° les peptones vraies, en petites quantités; 4« des corps analogues aux 
précédents, précipitables par l’acide phosphotungstique, mais ne donnant pas la reaction 
du biuret; enfin, un dernier groupe, probablement constitué par des amino-acides non 
précipitables par l’acide phosphotungstique, et ne donnant pas la réaction du bmret. 
Globulines du sérum des invertébrés : fonction respiratoire. - Une classe 
très intéressante de globulines a été découverte par Griffiths dans le sang d un certain 
nombre de mollusques et de tuniciers, globulines remarquables par le role quelles 
iouent dans la respiration des tissus. . . , 
Le sang de Pinna squamosa, liquide blanc brunissant a 1 air, renferme ainsi une g 
buline, nommée par l’auteur pinnaglobine, qui possède les mêmes fonctions d oxygena¬ 
tion ou de désoxygénation que l’hémoglobine et l’hémocyanme. La pinnaglobine se pre¬ 
pare en traitant ïe sérum par l’alcool : les graisses, l’urée restent en dissolution; les 
albuminoïdes précipitent. Le précipité ainsi obtenu est traité par une dissolution 
étendue de sulfate de magnésie, le produit est précipité de nouveau par un excèsde 
sulfate de magnésie; on filtre, on lave le précipité par une solution saturée de SO Mg. 
On le redissout dans l’eau où il est soluble à la faveur de l’exces de SO Mg reste adhe¬ 
rent au précipité. Le liquide est porté à 56°, ce qui détermine la coagulation de quelques 
albuminoïdes non définis. On filtre, et on précipite alors le filtrat par 1 alcool. Le pré¬ 
cipité est lavé à l’eau distillée, séché à 60°, puis dans le vide. La pinnaglobine ainsi 
obtenue répond à la composition suivante . 
Carbone. .... 
55,07 
Hydrogène. . . . 
6,24 
Azote ...... 
16,24 
Manganèse. . . . 
0,35 
Soufre...... 
0,81 
Oxygène..... 
21,29 
100,00
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.