Bauhaus-Universität Weimar

922 
GALACTOSE ET GALACTANES. 
pulvérulent, très léger et complètement blanc. Müntz qui, le premier, l’a retiré de la 
graine de Luzerne, l’a appelé galactine. Il supposait qu’il provenait du tégument de la 
graine, et, parmi les sucres que lui avait donnés l’hydrolyse par les acides, il n’avait 
réussi à caractériser que le galactose. 
Ce produit provient bien de l’albumen. Extrait de l’une quelconque des graines indi¬ 
quées plus haut, il donne par l’hydrolyse à l’aide de l’acide sulfurique à 2,5 p. 100, du 
galactose, du mannose et une petite quantité d’un sucre réducteur qui pourrait bien être 
du dextrose. La presque totalité du produit est d’ailleurs hydrolysée dans ces conditions- 
Dans le tableau suivant, nous comparons entre elles, comme nous l’avons fait pour 
les graines du premier groupe, les proportions de mannanes et de galactanes que ren¬ 
ferment les différents produits qui ont été obtenus. 
GALACTANES. 
Indigofera tinctoria 1....... 34,60 
Trifolium repens L....... 38,92 
Medicago Lupiilina L...... 42,31 
Lotus corniculatus L....... 42,73 
Trigonella Foenum græcum L.. . 43,91 
Melilotus leucantha Lam..... 45,19 
Medicago sativa L........ 49,08 
MANNANES. 
65,40 
61,08 
57,69 
57,27 
56,08 
54,80 
50,93 
Quant aux autres hydrates de carbone (dextranes), leur proportion pour 100 parties 
de la totalité de ceux qui sont hydrolysés dans ces conditions, se trouve évaluée approxi¬ 
mativement dans le tableau suivant : 
Indigo.. . 
Trèfle. . . 
Minette. . 
Lotier. . . 
Fenugrec. 
Mélilot. . 
Luzerne. . 
Les rapports varient donc avec chaque 
composition de tous ces produits, pourtant 
des pouvoirs rotatoires de chacun d’eux. 
Indigofera tinctoria L. 
Trifolium repens L.. . 
Medicago Lupidina L. 
Lotus corniculatus L.. 
Melilotus leucantha Lai 
Medicago sativa L. . . 
15,21 
10,33 
10,61 
5,38 
10,80 
5,45 
0 
graine, ce qui montre bien la diversité de 
si analogues. Cette diversité ressort encore 
POUVOIR ROTATOIRE 
des produits extraits 
par la méthode de Müntz. 
. . aD=+37°,00 
. . — +81°, 10 
— + 69°, 53 
. . — -|- 59°,64 
n. • — + 77°,20 
. . — +84°,26 
Parmi les graines de Strychnées, ont été étudiées celles de Strychnos mix vomica, L. 
(noix vomique) et de Strychnos Ignatii Bergius (Fève de Saint-Ignace) (8). L’albumen de 
ces graines, dont il constitue la presque-totalité, est très dur à l’état sec. Hydrolysé par 
les acides minéraux, il fournit aussi du galactose et du mannose : il contient donc des 
galactanes et des mannanes. Il présente d’ailleurs la même particularité que les albu¬ 
mens dont il a été question jusqu’ici, en ce sens que toutes les galactanes sont hydro- 
lisées par l’acide sulfurique étendu (acide à 3 p. 100); car le résidu de l’opération, traité 
par de l’acide à 70 p. 100, selon la méthode de Braconnot, ne donne plus de galactose, 
tout en donnant encore du mannose et, en plus, un autre sucre qui doit être du dextrose. 
Si, dans le produit que désagrège une hydrolyse ménagée (acide sulfurique à 3 p. 100), 
on compare entre elles les galactanes et les mannanes, on trouve les chiffres suivants : 
GALACTANES. MANNANES. 
Strychnos Ignatii Bergius. . . . 53,44 46,55 
— nux vomica L..... 77,72 22,27 
Les autres hydrates de carbone (dextranes?) hydrolysés dans cette opération sont à 
l’état de trace pour la de Fève Saint-Ignace, et atteignent environ les huit centièmes de la
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.