Bauhaus-Universität Weimar

FOIE. tftyl 
A supposer <|ue l’albumine cuite h’ait pas été transformée, on eût dû trouver dans 
le mélange à parties égales de foie cuit et de foie cru : ■ . . 
-0,89. 0,89 . .0,99 . 0,-58 . 0,59 _ ' - 
' F 
oe qui donne les différences minimes de ; - 
—0,02 0,02 0,27 (?) 0,01 0,10 
Il faut donc admettre que ces ferments protéolytiques solubles du foie solubilisent 
les matières albuminoïdes du foie, mais celles-là seulement, et qu’elles sont incapables 
d’agir sur les autres albumines. 
C’est là un fait très général. Chaque tissu contient des ferments intra-cellulaires 
capables de digérer son propre tissu et non de digérer les autres tissus. Autrement dit, 
il y a dans chaque cellule un ferment autoprotéolytique qui paraît être absolument spé¬ 
cifique. 
Dans cette même expérience l’urée a été également dosée (par le procédé de Moerner 
et Sjoqvist, encore que nous n’ignorions pas que la méthode n’est pas irréprochable). 
Le liquide évaporé avec précaution a été repris par un mélange d’éther et d’alcool; et 
la solution éthéro-alcoolique a été traitée par une dissolution aqueuse de baryte et de 
chlorure de baryum qui précipite toutes les matières azotées, sauf l’urée et l’ammo¬ 
niaque. L’ammoniaque a été éliminée par la magnésie; et l’urée a été-dosée en déter¬ 
minant la quantité d’azote par la méthode de Kjeldahl. 
Dans l’expérience ci-dessus indiquée les quantités d’urée ont été (pour 1 000 grammes 
de foie) : 
24 h. 
48 h. 
96 h, 
7 jours. 
14 jours. 
Foie cru. . .... 7....... 
0,33 
0,70 
1,37 
1,40 
1,80 
Foie cuit............. 
0,30 
0,43 
0,60 
0,85 
0,80 
Mélange de foie cru et de foie cuit. 
0,60 
0,43 
0,60 
0,83 
1,06 
Dans tous les cas, il y a eu un notable excédent de l’urée du foie cru sur l’urée du 
foie cuit. 
24 heures. ...... 0,03 
48 heures....... 0,25 
96 heures,...... 0,77 
7 jours........ 0,33 
14 jours........ 1,00 
Mais il est impossible de trouver une autre relation entre les quantités d’albumiiïe 
ayant disparu et la quantité d’urée formée, car, dans cette même expérience, les quan¬ 
tités d’albumine trouvées en excès pour 1 000 grammes de foie,’dans le foie cuit, ont été : 
24 heures..... 
. . 5,6 
48 heures..... 
. ,. 2,0 
96 heures..... 
. . 4,5 
7 jours...... 
. . 2,6 
14 jours...... 
. . 4,8 
Il s’agit là assurément d’un processus très complexe, et peut-être, avant de passer à 
l’état d’urée, l’albumine passe-t-elle par une série d’étapes intermédiaires, qui, dans ce 
foie soumis à l’autolyse, ne sont achevées qu’au bout d’un assez long temps. 
Des substances qui se transforment en urée dans le foie. — Toutes les expé¬ 
riences relatées plus haut prouvent qu’il y a formation d’urée dans le foie; mais,.dans 
tout ce que nous avons dit jusqu’ici, nous n’avons pas abordé la question de savoir aux 
dépens de quelles substances azotées se fait cette formation d’urée. 
Des expériences innombrables prouvent que l’alimentation par des matières albu¬ 
minoïdes fait croître l’excrétion de l’urée. On peut même soutenir que Ja presque totà- 
lité des matières protéiques ingérées et assimilées est rejetée à l’état d’urée. En faisant 
la proportion de l’azote éliminé et de l’azote ingéré, on constate que, pour 100 parties
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.