Bauhaus-Universität Weimar

672 
FOIE. 
réflexe, peu importe; il s’agit toujours d’une excitation bulbaire. Cette excitation, par¬ 
tant du bulbe, coïncidant peut-être avec une inhibition qui se transmet par les nerfs 
vagues, chemine par les trois premières paires dorsales pour aboutir au sympathique, 
à la chaîne abdominale et spécialement au splanchnique, lequel se distribue au gan¬ 
glion semi-lunaire et au plexus solaire. Les nerfs du plexus solaire, à la fois vaso¬ 
moteurs et sécréteurs, se terminent par les plexus hépatiques dans le foie, et là ils 
agissent directement sur la vie chimique de la cellule hépatique. 
Bibliographie. — Innervation et autres phénomènes fonctionnels. — Bargherini (A.). 
Conductibilita del F. nello stato vivo comparâte a quella del F. nello stato cadaverico (A. 
Cong. gen. d. Ass. med. ital., Siena, 1893, 171). — Barrett. Can man or any other animal 
exist whithout a L. (Virg. med. Monthly, 1875, ii, 871). — Baylac (J.). De la valeur de la 
glycosurie alimentaire dans le diagnostic de l’insuffisance hépatique {B. B., 1897, 1063-1066). 
— Bônome. De quelques altérations du F. à la suite de l’extirpation du ganglion cœliaque 
(A. i. B., 1892, xvii, 274-283). Sut/’importanza delle alterazioni del plessus celiuco nella 
cirrhosi epaticadell’ uomo e nella cirrhosi sperimentalc (Ricerche di fisiologia per el xxve An- 
nivers.di P. Albertoni, 8°, Bologne, 1901, 131-I|I0). — Boruttau (H.). Weitere Erfahrungen 
über die Beziehung der N. vagus zur Athmung und Verdauung (A.g. P., 1897, lvi, 39).— 
Bürker (C.). Exp. Unters, über den Ort der Desorption in derL. (D. Tubingen, 1901; A. g. 
P., 1901, Lxxxni, 241-332). — Bütte (L.). Action du nerf pneumogastrique sur la fonction 
glycogénique du foie (B. B., 1894, 166 169). — Effets de la section des nerfs vagues sur la fonc¬ 
tion glycogénique du foie.(Ibid., 734-733). — Cavazzani (E.). Ueber die Veränderungen der 
Leberzellen während der Beizung des Plexus cœliacus (A. g. P-, 1874, lvii, 181-189).— 
Cavazzani (A. et E.j. Sulla foüzione glicogenica del fegato (Ann. di Chimica e di Farma- 
cologia, mars 1894, in Lavori del Lab. del Prof. Stéfani, iv, 1893-1894). — Cavazzani et 
Manca (G.i. Ultenore contributo alio studio della innervazione del F. e nervi vaso-motori 
dell’ arteria epatica (Lao. del Lab. del Prof. Stefani, Padova, ,1893, v). — Filiatrault. 
Histor. de la physiologie du F. (Un. méd. du Canada, 1879, vin. 289-300). — Fuelterer. 
The L. as an organ of elimination of coipus'ula.r elements (Medicine, Detroit, 1893, 279). 
— Gaule (A.). Die geschlechtlichen Unterschiede in der L. des Frosches (A. g. P., 1901, 
lxxxiv, 1-3). — Girard (H.). Ueber die postmortale Zuckerbildung in der Leber (A. g. P., 
1887, xLi, 294-302). — Hugounenq et Doyon. Rech. sur la. désintégration du tissu hépatique 
dans F foie séparé de l’organisme (B. B., 1899, 667; A. de P., 1899, i, 917). — Külz (E.). 
Beiträge zur Lehre vom künstlichen Diabetes {V.g. P., 1881, xxiv, 97-103). — Lahousse (E.). 
Contribution à l’étude des modifications morphologiques de la cellule hépatique pendant la 
sécrétion (A. B., 1887, vu, 182). — Laffont (.VL). Recherches sur la glycosurie considérée 
dans ses rapports avec le système nerveux (D. Paris. 1880). — I.evene. Die zuckerbildende 
Function des N. vagus (C. P., août 1894). — Lustig (A.). Sur Fs effets de l’extirpation du 
plexus cœliaque (A. B. i., 1889, xii, 43 81). — Maurel. De [influence d’un régime fortement 
azoté chez les herbivores sur /’augmentât, du volume du F. (B. B., 1884, 646-648). — Mon- 
tuori (A.). Azione della corrente elettriea sulla glicogenesi epatica (Acc. d. Sc. fis. et mate- 
mat. di Napoli, juin, 1901). —■ iMorat et Dufourt. Les nerfs ylyco-sécréteurs (A. d. P., 
1894, 371-380). — Pflüger (E.). Ueber die Abhängi/keit der L. von dem Nervensystem 
(A. g. P., 1869, ii, 439-473 et iv, 1871, 30-53). — Steffen (A.). Ueber Grosse von L. und 
Milz (Jahrb. f. Kind., 1871, v, 47-62). — Viola (G.). Sur la prétendue acétonurie pro¬ 
duite par l’exportation du plexus cœliaque (A. i. B., 1892, xvii, 336). — Vulpian. Sur les 
effets des excitations produites directement sur F foie et les reins (B. B., 18.>8, 5-10). — 
Wertheimer et Lepage. Sur les voies d’absorption des pigments dans le foie (A. d. P., 
1897, 363-374). — Wesener. Ueber die Volumverhältnisse der L. und der Lungen in den 
verschiedenen Lebensaltern (D. Marburg, 1879). 
§. IX. — ACTION DU FOIE SUR LES MATIÈRES ALBUMINOÏDES. 
L’action du foie sur les matières albuminoï les est très complexe et assez mal connue. 
Nous pouvons l’envisager à divers points de vue. Nous réserverons pour un chapitre 
spécial (§ xi, p. 682) l’action uréopoïélique du foie, et la transformation des matières 
azotées non albuminoïdes. 
a. Action du foie sur la coagulation du sang. — Cette étude ayant déjà été faite à
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.