Bauhaus-Universität Weimar

308 
ÉLECTRICITÉ. 
On peut dire qu’un bon interrupteur est encore à trouver, au moins pour les usages 
de la physiologie, car il n’y en a pas dont on puisse faire varier d’une manière suffisante 
la fréquence, sans modifier la nature de l’interruption. On peut classer les interrupteurs 
en deux catégories. Dans l’une le contact se fait entre deux pièces de platine, dans 
l’autre il se fait entre une tige de platine et du mercure. Les premiers sont les plus 
simples, les seconds sont les meilleurs. 
Le principe des interrupteurs est en général celui de la sonnette électrique. Un con¬ 
tact en fer doux se trouve à quelque distance du noyau de la bobine; quand le courant 
passe, le fer doux est attiré, et il rompt le courant. Un ressort ramène alors le fer doux 
à sa position primitive, le courant est fermé et tout recommence. Ces appareils ont deux 
Fig. 171. — Bobine avec trembleur à mercure et trembleur Deprez. 
inconvénients, c’est que le courant agissant interrompt lui-même le circuit, et qu’il peut 
se faire, s’il est trop puissant, par exemple, que le magnétisme rémanent dans le noyau 
maintienne le contact du fer doux un temps appréciable ; le second, c’est que, si l’on veut 
opérer avec un courant très faible, ils ne fonctionnent plus, et enfin qu’on n’est pas maître 
de la fréquence. La bobine fig. 171 présente, à droite,un de ces interrupteurs, à gauche un 
interrupteur analogue, mais où la rupture se fait sur le mercure. 
On emploie souvent en physiologie l’interrupteur de du Bois-Reymond (fig. 172). Un 
Fig. 172. — Chariot de du Bois-Reymond. 
pendule mobile autour d’un axe horizontal formé d’une tige de fer doux porte une 
petite pointe en platine qui, quand le pendule, est vertical, touche un petit ressort. Un 
électro-aimant latéral attire le pendule quand le courant passe. Celui-ci prend alor^s
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.