Bauhaus-Universität Weimar

CROISSANCE. 
515 
Une étude d’ensemble sur la croissance des poissons serait très désirable : mais, 
manifestement, elle sera difficile à conduire. Il n’a été fait d’observations plus précises 
que sur les poissons d’eau douce. Voici quelques chiffres relatifs à diverses espèces. 
Carpe. 
(Gobin : la Pisciculture en eaux douces, 172.) 
AGE. 
POIDS. 
KLOTZ. 
GAUCKLER. 
DE JOUFFROY. 
kil. 
kil. 
kil. 
1 an........ 
0,008 
0,012 
0,007 
2 ans....... 
0,032 
0,143 
0,110 
3 ans....... 
0,300 
0,300 
0,723 
4 ans....... 
1,000 
0,730 
Anguille. 
Brochet. 
(Gobin : Ibid., 18ô.) 
(Gobin : 169.) 
AGE. 
LONGUEUR. 
POIDS. 
mèt. 
kil. 
1 an...... 
0,23-0,30 
70-80 
2 ans...... 
0,40-0,50 
400-650 
3 ans...... 
0,60-0,70 
1,230-1,500 
4 ans...... 
0,70-0,80 
1,300-2,000 
3 ans...... 
0,80-0,90 
2,000-2,300 
AGE. 
LONGUEUR. 
POIDS. 
mèt. 
kil. 
1 an...... 
0,17 
0,017 
2 ans...... 
0,26 
0,127 
3 ans...... 
0,42 
0,240 
4 ans...... 
0,52 
0,600 
5 ans...... 
0,70 
1,000 
6 ans...... 
0,80 
1,250 
12 ans. . . . . . 
1,23 
3,508 
La croissance chez les reptiles. — C’est une notion généralement acceptée qjae 
les reptiles, s’ils croissent lentement, présentent du moins une croissance indéfinie. Si 
l'on en croît Bbehm, les reptiles vivraient indéfiniment, et ne mourraient que de façon 
accidentelle, de mort violente, la mort naturelle par sénilité leur serait inconnue. Cette 
croyance repose sur la tradiction, tout aussi vivace, de la longévité considérable de ces 
animaux : tradition qui a d’autant plus facilement cours qu’elle est moins facile à vérifier 
ou à contredire. Quoi qu’il en soit d’ailleurs, certains faits indiquent que nombre de 
reptiles vivent fort vieux, et restent prospères pendant de longues années, même dans 
les conditions généralement défectueuses où ils se trouvent dans les jardins zoologiques. 
Le lézard ocellé, qui atteint jusqu’à 75 centimètres de longueur, les acquiert lentement : 
Ch. Decaux (Soc. d’acclimat.. Bulletin de septembre 1896] en a conservé une pendant 
quinze ans. La tortue paraît vivre très longtemps : Tegetmeier (dans Field du 
31 juillet 1897) annonçait l’arrivée à Londres d’une tortue (Testudo Daudini) en prove¬ 
nance de file d’Aldabra, qui existait dans la même famille depuis cent-cinquante ans, et 
dont on estimait l'âge à 200 ans au moins, peut-être même 300 ans. (Des êtres qui 
vivent aussi longtemps doivent avoir une période de croissance longue.) Au Jardin des 
Plantes, on a des caïmans qui y vivent depuis quarante ans, et qui continuent à 
s’accroître : on ne les a pas mesurés, mais il fallut récemment construire des caisses 
plus longues pour les transporter des quartiers d’hiver aux quartiers d’été, et récipro¬ 
quement. On sait aussi que les caïmans peuvent vivre très vieux, et devenir très grands, 
à ce fait que les premiers échantillons obtenus présentent des dimensions et des appa¬ 
rences d’âge qu’on ne rencontre plus dans les échantillons récents. Ceci s’explique par 
le fait que la chasse au caïman était autrefois moins vive : ils avaient le temps de vieillir :
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.