Bauhaus-Universität Weimar

COBAYE. 
919 
bientôt suivies de brusques ascensions ou de plateaux, tantôt des fluctuations se répon¬ 
dant ou se produisant en sens inverse. 
Un seul caractère domine l’excrétion journalière de tous ces éléments, l’irrégularité, 
que l’on ne saurait attribuer ni au régime alimentaire qui était régulièrement le même, 
ni aux conditions extérieures qui restaient constantes ; Yette irrégularité dépend tout 
entière des caprices de la nutrition. 
Variations individuelles. — Il est rare que deux sujets, du même .poids, du même 
âge, soumis au même régime, examinés simultanément, offrent une urine semblable. Ce 
fait intéresse, au moins autant que les variations journalières, l’expérimentateur qui 
pourrait être tenté, en s’en tenant à des moyennes générales, d’attribuer aux influences 
expérimentales les écarts dépendant du sujet observé. En voici quelques exemples : 
A 609 or. 
B 606 gr. 
A' 694 GR. 
B' 689 gr. 
Matières azotées....... . 
Urée........... . . 
Pouvoir réducteur....... 
PhO3............. 
Chlorures........... 
Extrait sec........... 
Coefficient déminéralisateur. . . 
1,028 
0,786 
0,0744 
0,079 
0,057 
3,443 
63,60 
0,960 
0,708 
0,064 
0,060 
0,050 
2,893 
58,86 
1,034 
0,830 
0,0616 
0,096 
0,077 
3,362 
57,73 
1,239 
0,990 i 
0,0722 
0,070 
0,066 
3,642 
43,38 
Dans chaque groupe, l’examen des deux animaux A et A', B et B a été fait simulta¬ 
nément : les chiffres .indiquent les moyennes fournies par 10 dosages pour les premiers; 
32 dosages pour les seconds, et ils montrent la nécessité, avant d’expérimenter sur 
un cobaye, d’établir ce que l’on pourrait appeler sa fiche individuelle. 
Age. — Le fait le plus intéressant qui se dégage des analyses faites sur l’urine 
des jeunes cobayes de 165 grammes à 360 grammes, ayant quinze jours à un mois, c’es.t 
la constance de la quantité relative de l’extrait sec. 
Chez eux, comme chez les adultes, les éléments solides, rapportés au poids du corps, 
sont en moyenne de 0gr,500. 100 grammes de cobaye excrètent donc par jour un demi- 
gramme de matériaux dissous, quelle que soit la période de l’existence que Ion con¬ 
sidère, croissance ou complet développement. Les écarts qu’offre l’élimination détaillée 
des éléments constitutifs de l’urine doivent être, en grande partie, imputés aux diffé¬ 
rences individuelles qui sont prépondérantes chez les jeunes, comme chez les adultes. 
La déminéralisation est peut-être un peu plus abondante et le taux des matières extrac¬ 
tives un peu plus élevé. 
Urine de jeunes cobayes. 
COBAYES 
DB 270 GR. 
POUR 
100 GR. DU POIDS., 
COBAYES 
DE 165 GR. 
. POUR 
100 GR.DÜPOIDS. 
Quantité............ 
19 c. c. 3 
7,15 
9 C. c. 5 
5,75 
Densité............. 
1039 
» 
1046 
» 
Matières azotées......... 
0,462 
0,170 
0,236 
0,143 
Urée............ . • 
0,350 
0,130 
0,194 
0,117 
Pouvoir réducteur....... 
0,347 
0,0128 
0,025 
0,0151 
PhO3.............. 
0,062 
0,022 
0,022 
0,013 
Chlorures............ 
0,035 
0,012 
0,018 
0,010 
Extrait sec........... 
1,353 
0,500 
0,924 
0,560 
Partie organique........ 
0,657 
0,241 
0,564 
0,341 
Partie minérale....... . 
0,696 
0,255 
0,357 
0,216 
Coefficient déminéralisateur . . . 
51 „4 
' 
61 
»
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.