Bauhaus-Universität Weimar

COBAYE. 
915 
qui devient jaunâtre par le dépôt des sels au repos, et qui brunit avec le temps au con¬ 
tact de l’air. Parfois, sans cause apparente, l’urine est rouge foncé, comme hématurique, 
puis les jdurs suivants redevient laiteuse. 
L’urine d’un cobaye mâle de 600 grammes environ, c’ëst-à-dire âgé de 4 à 5 mois, 
telle qu’elle résulte des moyennes fournies par plusieurs individus, a servi d’étalon pour 
les quantités absolues et relatives des diverses substances examinées. 
Le cobaye excrète en vingt-quatre heures, d’après Alezais à qui nous empruntons 
ces chiffres, 52 centimètres cubes d’urine, dont la densité est de 1036, densité qui tombe 
à 1033-34 par le dépôt des sels. 
Les éléments dissous s’élèvent à 3gr,338 et l’eau à 50gr,534. 
La partie solide comprend : lgr,367 de matières organiques et lgr,971 de matières 
minérales, dont le rapport au total des éléments solides forme le coefficient de démi¬ 
néralisation d’A. Robin, qui est ici de 58,44. 
La partie organique comprend : 1 gramme de matières azotées, dont 0gr,776 
d’urée; 0gr,090 d’acide phosphorique et 0gr,059 de chlorure; pouvoir réducteur =0gr,0713 
d’oxygène. 
Il est nécessaire, pour apprécier la valeur de ces chiffres et en tirer quelques données 
sur l’état de la nutrition de l’animal, de les rapporter au poids de l’animal. Il serait 
mieux encore de les rapporter au poids de l’albumine fixe, qui est l’élément réellement 
actif de l’unité de poids. Cette notion, que nous avons pour l’homme, nous manque pour 
le cobaye et nous n’avons pour terme de comparaison entre les divers sujets observés ou 
avec des sujets d’autres espèces, que le rapport au poids brut du corps dont nous pren¬ 
drons pour unité : 100 grammes. 
Le poids moyen des animaux mis en expérience étant de 630 grammes, ce rapport 
peut être ainsi établi : 
100 grammes de cobaye excrètent en vingt-quatre heures 8CC,25 d’urine, dont la den¬ 
sité est 1036, contenant : 0gr,529 de matériaux solides, dont 0gr,216 de matériaux orga¬ 
niques et 0gr,312 de matériaux inorganiques; 0gr,158 de matières azotées, dont 0gr,123 
d’urée, 0gr,0142 d’acide phosphorique, 0g,',0093 de chlorures : le pouvoir réducteur est 
de 0gr,0113. 
Charrtn donne comme proportion moyenne 16cc3; mais il s’agit d’une urine dont le 
poids spécifique est seulement 1013 (Poisons de l’organisme. Encyclop. seientif. des Aide- 
mémoire, Leauté, 70). 
Ce qui ressort en premier lieu de l’étude des rapports des différents éléments de 
l’urine du cobaye, c’est le chiffre élevé de la partie solide, surtout si l’on établit une 
comparaison avec l’urine de l’homme. 
En admettant, avec Yvon, qu’un homme adulte du poids de 65 kilos excrète en vingt- 
quatre heures de 46 à 56 grammes de matériaux solides, soit 50 grammes en moyenne, 
les 16 grammes d’albumine fixe que contiennent 100 grammés de son poids, n’éliminent 
que 0gr,076, tandis que les déchets de 100 grammes de cobaye s’élèvent un peu au-dessus 
d’un demi-gramme et représentent 6 à 7 fois ceux de l’homme. 
Un second caractère est la forte proportion des éléments minéraux, le taux élevé du 
coefficient de déminéralisation. D’après les chiffres donnés paris. Pierre (Collin. Traité de 
physiolog. comp. des anim., 1888, 3e édit., ii, 844), ce coefficient est de 24,52 chez le 
bélier, 36,04 chez le bœuf et la vache, 42,10 chez le cheval, 58,33 chez le veau, 72,22 chez 
le porc. Chez l'homme, il oscille entre 30 et 35. Chez le cobaye, il atteint 58,44, et 
place ainsi cet animal parmi ceux dont l’élimination minérale est forte. 
Ce ne sont pas les chlorures qui donnent de l’importance à la partie inorganique de 
l’urine. Leur quantité absolue, b à 6 centigrammes, donne une proportion relative, très 
inférieure à celle de l’homme, 0gr,0093, au lieu de 0gr,0169, près de deux fois plus faible. 
Les sulfates n’ont pas été dosés, mais il est probable que ce sont les carbonates 
alcalins, surtout, toujours si abondants dans l’urine des herbivores, qui constituent la 
majeure partie des sels minéraux et que représente dans les analyses l’écart considérable 
que l’on trouve entre le chiffre de la partie minérale, lgr,971, et le total des sels fixes dosés, 
chlorures et phosphates, 0gr,149. 
Dans l’urine du cobaye, il y a une quantité relativement grande d’acide phosphorique. 
Chez l’herbivore, dit Collin, les phosphates manquent ou ne se montrent qu’en propor-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.