Bauhaus-Universität Weimar

689 
CHLOROPHYLLIENNE (Fonction). 
bat également la théorie d’après laquelle cet amidon peut prendre naissance par le 
dédoublement des albuminoïdes (voir plus loin) du grain chlorophyllien. En effet, en 
1 absence d’acide carbonique, il ne se fait pas d’amidon; celui qui préexistait disparaît. 
A. Meyer (Ueber Bildung von Stärkekörnern in den Laubblättern aus Zuckerarten, Mannit 
und Glycerin; Jahresb. agrik. Chem., ix, 80, 1886; Ann. agron. xn, 209) a répété et étendu 
ces observations de Boehm. Cet auteur se pose les deux questions suivantes : 1° La feuille 
peut-elle faire de l’amidon indifféremment avec du lévulose, du galactose, du glucose, 
ou bien ce dernier sucre seul est-il capable d’en fournir? 2° Les feuilles de plantes diffé¬ 
rentes se comportent-elles de la même manière vis-à-vis de ces hydrates de carbone. A 
cet effet, et ainsi que l’avait déjà pratiqué Boehm, Meyer fait flotter une feuille privée de 
son amidon sur une solution nourricière, puis, après quelques jours, il y recherche la 
présence de cet hydrate de carbone. Pour faire disparaître au préalable l’amidon d’une 
feuille vivante, 1 auteur enveloppe tout un rameau feuillu de papier noir. Tous les jours 
on enleve a ce rameau une feuille dans laquelle on recherche l’amidon. Lorsque l’essai 
a été négatif, on attend encore un à deux jours à l’obscurité et on coupe ensuite le ra¬ 
meau. Pour arriver à une certitude encore plus grande, chaque feuille destinée à l’expé¬ 
rience est divisée longitudinalement en deux moitiés, l’une est mise à part, l’autre est 
examinée par le procédé de Sachs. La moitié mise à part est divisée, s’il y a lieu, en frag¬ 
ment de 4 à 6 centimetres carrés devant servir à l’expérience. On dépose chaque fragment 
sur la solution nourricière, la face supérieure en-dessous de telle sorte que la face infé¬ 
rieure reste sèche. Le tout est mis dans une cave obscure à 15°. L’auteur obtient les 
résultats suivants. 
SOLUTIONS À 
NOMBRE 
DE JOURS. 
DEXTROSE. 
LÉVULOSE. 
GALACTOSE. 
Betterave........ 
p. 100. 
10 
13 
Quantité modérée 
Peu. 
Peu. 
Silene inflata....... 
10 
10 
d’amidon. 
Peu. 
Peu. 
Beaucoup. 
Saponaria officinalis . . . 
5 
19 
Traces. 
Très peu. 
Modéré. 
Frêne à sucre...... 
10 
11 
Beaucoup. 
Peu. 
Peu. 
Silphium......... 
10 
13 
0 
Peu. 
0 
Helianthus........ 
1 
13 
0 
Peu, 
0 
Ainsi donc les trois sucres, glucose, galactose, lévulose peuvent être transformés en 
amidon par les cellules des végétaux supérieurs, le galactose étant le moins approprié à 
ce but. La plante semble surtout former de l’amidon avec le sucre spécial que ses tissus 
renferment généralement. Ainsi les Composées contiennent de l’inuline donnant du lévu¬ 
lose par inversion : or ces plantes fabriquent de l’amidon avec le lévulose mais pas avec 
le glucose, ni avec le galactose. La solution d’inosite à 10 p. 100 ne fournit pas non plus 
d’amidon. 
Sucre de canne et congénères. — Les solutions employées par Meyer étaient à 10 p. 100 
et la durée de leur contact avec les feuiles de 12 jours. Toutes ces plantes ont fourni 
de l’amidon avec le sucre de canne. Ce sucre est-il absorbé tel quel ou bien se scinde- 
t-il en glucose et lévulose? Les feuilles semblent absorber ce sucre en nature, car si 
on dose de jour en jour les sucres réducteurs formés dans la solution et qu’on les 
compare aux quantités d’amidon apparues, on trouve que la quantité de glucose formée 
par interversion est trop faible pour provoquer le développement des quantités 
d’amidon considérables observées. Le sucre de lait cependant ne fournit pas d’amidon, le 
maltose en donne de petites quantités dans les feuilles de betterave ou de lilas, de grandes 
quantités de celles de dahlia. La raffinose a fourni un résultat négatif avec 'les feuilles 
de betterave. 
Alcools polyatomiques. — La mannite existe dans un grand nombre de végétaux appar¬ 
tenant à des familles différentes; l’auteur a fait usage pour ses expériences des feuilles de 
végétaux appartenant a la famille des Oléacées. Tontes les feuilles employées de cette 
DICT. DE PHYSIOLOGIE. — TOME III. 11
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.