Bauhaus-Universität Weimar

132 
CHALEUR. 
Mais, sur les mammifères, surtout quand il s’agit d’expériences faites par la même 
méthode, les résultats sont absolument concordants. 
Ainsi, en mesurant la chaleur dégagée par des lapins de poids variant entre 2 000 et 
3 200 grammes, j’ai trouvé les chiffres ci-dessus. 
On voit donc que, chez les lapins tout au moins, assez régulièrement, la quantité de 
chaleur est en rapport avec la surface, avec cette particularité que, chez les petits ani¬ 
maux, il y a un léger excès de chaleur par unité de surface, si on compare cette chaleur 
à la quanti Lé de chaleur dégagée par les grands animaux. 
Mais, si l’on prend des animaux d’espèces différentes, on voit que la quantité de 
chaleur, tout en étant dans une large mesure influencée par la taille, est déterminée 
aussi par d’autres facteurs. 
CAI.ORIES CALORIES CALORIES 
totales. par kil. par déc. carré. 
IV. Oies......... 3 250 grammes. 11 658 3 587 445 
Ce chiffre est un peu plus fort que le chiffre obtenu pur des lapins d’égal poids. De 
même, dans les expériences de Sigalas et les miennes, nous trouvons: 
CALORIES CALORIES CALORIES 
totales. par kil. par déc. carré. 
VI. Canards et poules. . . 1 550 grammes. 7 441 4978 461 
Ce chiffre est bien analogue au chiffre trouvé pour des lapins de même poids par 
unité de surface, soit 479. 
Pour les pigeons : 
CALORIES CALORIES CALORIES 
totales. par kil. par déc. carré. 
IV. Pigeons........ 340 grammes. 3 415 10 045 588 
Ici le chiffre est manifestement plus fort que pour les lapins de poids analogue, 
mais les expériences ne sont peut-être pas suffisamment nombreuses pour permettre 
une conclusion. 
D’ailleurs, dans d’intéressantes expériences, Sigalas a montré aussi bien par la 
mesure calorimétrique directe que par des mesures indirectes (dosage du CO2 et de l’O 
consommé) que, à poids égal, les oiseaux ont des échanges un peu plus actifs que les 
mammifères d’égal poids, et qu’ils dégagent un peu plus de chaleur. 
Enfin pour les chiens nous avons : 
MOYENNE CALORIES CALORIES CALORIES 
de poids. totales. par kil. par déc. carré. 
XV. Chiens de 7960 à 5 250 1 . . 6 190 16348 2640 441 
De sorte que le chiffre moyen de calories par décimètre carré résultant de ces 
diverses expériences semble voisin de 430, c’est-à-dire oscillant entre 399 (minimum) 
et 505 (maximum). Les expériences sur les pigeons et les petits oiseaux (moineaux) 
étant évidemment peu comparables. 
Desplats f 1886), opérant avec un calorimètre de petites dimensions, a trouvé en 
moyenne : 
47 CALORIES 
par kil. et par heure. 
IX expériences. . . Rats de 125 grammes. 11830 
VI — ... Cobayes de 92 grammes. 14 000 
VII — ... Moineaux et verdiers de 25 grammes. 35 000 
Chiffres qui sont en assez bon accord avec la théorie, puisqu’ils donnent pour unité 
de surface : 
CALORIES 
par déc. carré. 
Rats de 125 grammes....... 354 
Cobayes de 92 grammes...... 370 
Moineaux de 25 grammes...... 353 
1. En ne donnant aux expériences de Wood que la valeur d’une unité.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.