Bauhaus-Universität Weimar

50*2 
ANÉMIE. 
Les terminaisons sensitives se comportent aussi de même. Un excellent exemple peut 
en être donné quand on examine la manière dont la sensibilité est influencée apres 
l’anémie d’un membre par une forte ligature avec une bande de caoutchouc U ne faut 
pas plus de 5 à 7 ou 8 minutes pour que la sensibilité tactile devienne tout a fait obtuse 
Dans ce cas la dissociation est complète entre la sensibilité tactile et les autres formes 
de la sensibilité. Le membre anémié devient extrêmement douloureux et le momdr. 
contact par suite de l’hyperesthésie, est une vraie souffrance; mais la finesse du tou 
cher est abolie, et on ne peut plus distinguer les pointes de l’esthésiometre. On sent 
Uébrarflement, ia douleur,"le f/oid et le chaud, mais on n’a 
tactiles que seules peuvent donner les terminaisons nerveuses des corpuscules du tact 
Cependant la résistance à l’anémie des petits minuscules nerveux conducteurs est 
considérable, comme nous le verrons par la suite. 
Nous arrivons donc à concevoir les éléments nerveux cellulaires comme des orga 
nismes ayant besoin d’une irrigation sanguine perpétuelle soit pour 1 apport d oxygène 
ou d’autres substances nutritives et réparatrices, soit pour la neutralisation par le sane 
des^substancès toxiques produites par l’activité chimique iutra-cellulame, sott encore pour 
l’enlèvement de ces déchets de nutrition. , , 
Résumons-nous. Chez les animaux à sang chaud, la mort est : 1° pour les cellules de 
vie psychique, de quelques secondes; 2° pour les éléments médullaires qui president aux 
réflexes et pour les ganglions cardiaques, de 20 à 30 secondes; 3“ pour les cellules du 
bulbe (respiratoire), de une minute et demie à deux minutes; 4° pour les terminaison 
nëivLses dans les muscles ou les corpuscules du tact de di. rmnutes a garante 
minCMe résistance variable à l’anémie peut être appelée la hiérarchie des tissus. 
Muscles. - L’anémie des muscles a été étudiée avec beaucoup de soin, et pourle 
détail nous renvoyons aux articles Irritabilité, Muscles, Rigidité. U nous suffira d en mdi- 
uuer les lignes générales. En effet, si le muscle meurt, comme c est un tissu extrême¬ 
ment résistant I l’action des poisons, c’est toujours par l’anémie qu'il meurt, de sorte 
que*l’extinction des propriétés physiologiques des fibres musculaires après la mort de 
de Sténon, qui consiste è iier l’aorte 
abdominale d’un cobaye ou d’un chien, et à constater que cette anémié amène une paia- 
u ■ l’interprétation est en général défectueuse, et, même dans les livres das 
P. 8 nn la trouve mal exposée. (Je renvoie pour les détails bibliographiques au 
Sdre d«à Sé de F-EmaaOIly a en effet plusieurs éléments dont .. faut tenir 
compte la moelle, les terminaisons nerveuses motrices, les nerfs et les muscles. Si, des 
LJPremières minutes qui suivent la ligature, on voit la paraplégie se produire, c est a la 
moelle seule qu’il faut attribuer ce phénomène; car les nerfs sont encore excitables, 
Tus fard les terminaisons nerveuses sont paralysées, et l’excitation electr.que ne»pro¬ 
mue plus de mouvement, quoique les muscles soient encore directement excitables. 
qEnPsomme ce qui domine dans cette histoire de l’irritabilité musculaire, c est 1 îndé- 
i *de la cellule musculaire. Ni les nerfs, ni le sang ne sont cause 
immédiate de son activité. C’est une propriété de tissu, qui persiste tant que le tissu 
vit, malgré l’absence de sang, ou la destruction des terminaisons nerveuses par le poi- 
SOI1pour îa fibre musculaire, on a observé très nettement, au début, une augmentation de 
l’excitabilité par le fait de l’anémie. Cela a été bien constaté entre autres par ScH*m*- 
vitch [Einfluss des Blutgehaltes der Muskeln auf deren Reizbarkeit. A. Db1879 p. 374, 
t lxxxvii). J’ai répété cette expérience (Physiol. des muscles et des nerfs, , » P* 
trouvé que s’il faut pour exciter un muscle normal un excitant de valeur egale à , P 
exemple au bout de 12 minutes, un excitant de valeur egale a 7b suffira, et ce n e 
au’auPbôut de 30 minutes que l’excitabilité sera revenue au degre qu elle avait avant 
FanTmL Pour .’éteindre très lentement à partir de ce moment. On a cherche a expli¬ 
quer ce phénomène, soit par des effets vaso-moteurs (Schmoulevitch), soit parune accu¬ 
mulation d’acide carbonique (Brown-Séquard) ; mais il me paraît que c est plutôt 1 accu¬ 
mulation des substances toxiques que produit la vie chimique intra-musculane .
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.