Bauhaus-Universität Weimar

408 
AMYLÈNE — AMYLOÏDE (Substance). 
, ,r n d io~,l KJ nn'i _A Wood. Experim. researches 
9R-? 204 359 390 . — Veyrieres D. P., 1»/-*, °1 PP•)• \ * ,0 
action of N. A. [Am. Joarn. M. Sc, 187i, L*» 3«a). 
AMYLÈNE (GSH10). - Carbure d’hydrogène de la série C*H2“. C/est un corps 
£Ssrr“-“‘ 
dangereuse. _ cmN m. p., 1865). — En cas de mo/d 
Bibliographie^ A™° (D - 231). - Snow. Cases of death from amylene [Med. 
pavlamylène(lJn médic., 18 > _ Giraldès. Études cliniques sur Vamylène 
Times and &a‘-> ’ ' ’ ’ ms-1132). — Langenbeck (Deutsche Klinik, 1857, 
[Brdl Ae. dem de. 1857, (1), PP. 196-200). - Robert 
t. ix, pp. 1®2'154)* . / 443-451). — Snow (Med. Times and Gaz., 1857, t. xiv, 
Ä l«i t. .v, pp. 
AMYLÈNE (Hydrate d’) (C5H*»0). - Alcool amylique tertiaire; c’est 
notique, a la dose de % ^^^L^nouveaux hypnotiques (D. P., 1893). - Peiser. 
Bibliograp»ta• Amylenhydrats auf die Stickstoffdusscheidung beim Mcns- 
SÄHÄ). - Harnack et Meyer. Wirkungen des Amylenhydrats (Fortsch. d. 
Med., 1893, t. xi, pp. 319-321). 
AMYLOÏDE (Substance). — Chimie. — Sous le nom de substance 
VmcHOW a désigné un corps qui se produit par des influences pathologiques 
amyloïde, Virchow a ““8. rate fo£ 4rein, etc., sous forme d’infiltration vitreuse, et 
dans les organes internes. , » • nrésent à l’état tout à fait pur. 
qui ne parait,ÉaïaînsinquereK0BNE et Rudneff, ont trouvé dans cette substance ; 
Friedreich et Iveküi. , ’* s2,6 pourcent. D’après sa composition on doit le 
ranger6 parmi ^es^matiè'res ^ibu’minoïdes : comme celles-ci elle donne certaines reac- 
Ü°"S. "cüoTdela xanthoprotéine (coloration jaune avec l’acide azotique concentré 
à “réaction de M.leo» (coloration rouge en chauffant avec une solution d’azotate ' 
mercurique contenant un peu deviolet en chauffant avec un mélange 
d’„n”e "“aÄÄ —ré et de deux parties d’acide acétique crista,.1- 
^n’est insoluble dans l’eau. l’alcoolAéthe,-.dans 
chlorhydrique; il se transforme sous in a“calialbumine_ et se comporte par conséquent 
lessive de soude en acidalbumin ais ü egt attaqué.à peine par le suc gas- 
comme les matières albuminoïdes co g ’ d HC1 à 20 p. 100). Cependant, d’après 
trique ordinaire ou artificiel (pepsme ^ pepsine (avec 4 p. 100 d’acide 
Kostjdrin, il se dissout dans une d toutes ies matières albuminoïdes par 
chlorhydrique). H se distingue, 
sa réaction caractéristique :’coloraitio «baddUion d.acide sulfurique concentré, passe^ 
de potassium ou teinture dio ), q L P , ation rouge avec la solution de violet de 
surtout après addition de quelques gouttes d’acide 
Sa parenté avec le^ .^J^nTe faisant "bouim/avtc des acides minéraux 
s:r;r.:r;r»“â”—; 
SJSÿiB it...S“... -Ai — c -
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.