Bauhaus-Universität Weimar

384 ALLANTOÏDE — ALLANTOINE. 
circonscrite s’hypertrophie : les cellules épithéliales qui recouvrent à cet endroit la sur¬ 
face externe d/chorion se multiplient et forment une saillie épitheliale, dans laquelle 
viennent se ramifier les vaisseaux fœtaux de l’allantoïde. La saillie vasculaire ainsi cons¬ 
tituée se met en rapport intime avec la portion correspondante de la muqueuse uterine 
également hypertrophiée. L’ensemble porte le nom de placenta discoïde. 
b Enfin chez les carnivores, l’allantoïde n’envoie ses vaisseaux que dans la_ zone 
moyenne du chorion où se forme une ceinture annulaire, tandis que les extrémités de 
l’œuf restent lisses et sans villosités. C’est le placenta zonaire. 
Quelle que soit la forme du placenta, jamais les vaisseaux fœtaux ne s abouchent 
dans les vaisseaux maternels; en un mot, il ne s’établit pas d’anastomoses entre eux. 
Le courant sanguin du fœtus est toujours séparé par une couche epitheliale mince (endo¬ 
thélium) du sang maternel qui circule dans les lacunes ou sinus du P acenta C est a tra¬ 
vers cet endothélium vasculaire que se font les échanges gazeux et liquides entre 
sangs maternel et fœtal (Voir Placenta). RETTERER. 
ALLANTOÏNE (C4H6Az403). — L’ail an tdïne a été découverte par Vauquelin 
et Botova ( Ann. de chim., t. mm, p. 269.), dans le liquide amniotique de la vache ; on l'a 
retrouvée dans le liquide de l’allantoïde (Lassaïgne. A. C., t. xvn, p. 301,i, dans 1 urm 
(Woehler. Ann. der Chem. u. Pharm., t. lxx, p. 220). , , 
Préparation.— 1° On traite l’acide urique délayé dans 1 eau par 1 oxyde de plomb. 
Il se dégage de l’acide carbonique. On filtre à chaud : l’allantoïne cristallise par refroi¬ 
dissement. Il reste de Etirée en solution. . 
2° Le liquide de l’allantoïde de la vache, évaporé à 1/6 de son volume, et abandonne 
à lui-même dans un endroit frais, laisse déposer des cristaux d’allantoine que on puri¬ 
fie par recristallisation et décoloration au charbon animal. 
3° L’urine des jeunes veaux est évaporée au bain marie jusqu’à consistance sirupeuse 
Par le refroidissement, il se dépose une boue composée d’allantoine, de phosphate et 
d’urate magnésiens. On décante et on lave le dépôt avec un peu d ,f™lde .qU °“ 
laisse écouler. On traite ensuite par l’eau bouillante et le noir animal. L allantoïne se 
dépose par le refroidissement. On ajoute un peu d’acide chlorhydrique au liquide encore 
chaud pour éviter que du phosphate magnésien ne se dépose avec 1 allantoïne. 
Pour retirer l’allantoïne de l’urine humaine qui n’en contient que fort peu, Meißner 
précipite l’urine par la baryte, filtre, élimine l’excès de baryte par l’acide sulfurique, filtre, 
précipite l’allantoïne par HgCP en solution alcaline, recueille le précipite, le decompose 
par H2S, filtre, concentre à un très petit volume et laissé cristalliser. Finalement les cus- 
taux purifiés par recristillisation sont transformés en composé d’argent. On peut aussi 
précipiter l’urine par l’acétate de plomb, et rechercher l’allantoïne dans le filtrat (apres 
traitement par H2S. E. Schulze et Rosshard (Z. P. C., 1883, t. ix, p. 420) traitent le liquide 
filtré par le nitrate de mercure qui précipite l’asparagine, la glutamine allantoi e, 
l’hypoxanthine et la guanine (Voir le mémoire original pour le pTocede de separation 
de ces différentes substances). 
Propriétés. — Prismes clinorhombiques brillants, incolores, vitreux, se dissolvant 
dans 160 parties d'eau froide, dans 131 parties d’eau à 21-8 etdans lO.à« partie» d eau 
bouillante, solubles dans l'alcool chaud, insolubles dans l’alcool froid et dans 1 ether. 
Sa solution aqueuse est inodore, insipide, neutre. „ 
Une solution concentrée d’allantoïne, additionnée de furfurol et d acide chlorhydrique 
concentré, se colore en violet. 
L’allantoïne forme des combinaisons métalliques. . . 
La solution aqueuse d’allantoïne ne précipite pas par le nitrate d argent; mais si 
l’on ajoute de l’ammoniaque avec précaution, il se forme un précipité blanJ’f^nne"X’ 
C4H5AgAz403, soluble dans un excès d’ammoniaque. Ce précipité contient 4U,i p. 
d’argent et peut servir à caractériser l’allantoïne. 
L’allantoïne est précipitée par le nitrate mercurique. On a basé sur cette propriété un 
procédé de dosage de lallantoïne dans les liquides qui ne contiennent pas d urée. Le 
procédé est identique à celui que Liebig a imaginé pour doser l’urée : 100 grammes d al¬ 
lantoïne exigent pour leur précipitation 172 grammes d’oxyde mercurique.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.