Bauhaus-Universität Weimar

ALIMENTS: 
323 
m,^?f“ate rde Cha,"X’ qUi fSl là e" quautité si prépondérante, ne subit certainement 
que des transformations tout a fait lentes, et reste Usé dans le tissu osseux bien plus 
les musoTes etdans îe°sUang.P°taSSe ** S°"‘ S“S d°“te e" rén°''ali°n conlimelle d“s 
U semble que le vrai type de nos besoins en sels minéraux doit nous être donné par 
a besoin de°flxerU 1 éHmi"ant 'e phosphate de car le nouveau-né 
En faiinf n P feste de sa ™’ du P*“>sPhalc de chaux dans ses tissus. 
lelai“de cMe„neT Pr°P ’ “°“3 trouvons sur ‘«° gammes (d’après Bu»gE), pour 
......,m soi,ir„rio°- 
> très hétéroclites, adopter les chiffres Suivants 
(schématiques), pour les besoins de l’organisme par kilogramme et par 24 heures. 
gr. 
0,010 
0,030 
0,060 
0,005 
0,025 
0,005 
N a2 O . . . . 
K20..... 
P20» . . . 
CaO..... 
Cl. .... . 
MgO. . . . . 
Total. . 
Si cette limite est dépassée - et elle l’est toujours beaucoup dans l’aliment-,Mon 
normale, - c est qu il y a, pour les matières minérales comme pour les matières onrani 
ques, un veritable luxe alimentaire, et que nous ingérons plus de sels minéraux Je ne 
1 exigeraient les stricts besoins de notre organisme. ^ 
Reptiles, Oiseaux, Poissons. — Jusque ici [nous n’avons étudié que les aliments de 
homme et des mammifères. Il faudrait examiner maintenant les aliments minéraux 
necessaires aux autres vertébrés et aux invertébrés. Mais, si déjà nous a“on souvent eï 
occasion de constater que les recherches précises font défaut en maints points de détaU 
pour 1 alimentation de 1 homme et des animaux domestiques, à plus forte raison truand 
s agna des oiseaux, des reptiles, des poissons, des mollusques et des insectes * 
Dune maniéré générale on peut dire que les besoins de l’organisme d’un oisem 
dmvent etre a peu près les mêmes, à égalité de poids, que ceux d’un mamnüfère mat 
les chiffres precis manquent. ete, mais 
Même il n’existe pas d’analyse complète du guano, au point de vue de la teneur res 
pective en K et en INa. Dans l’art. Engrais (D. W., p. 1231 t (0 \t rw*„. n U re 
le guano des îles Falkland la composition suivante (résultat de trois analyses/* P°Ur 
Phosphate tricalcique. ... 
Phosphate de fer et d’alumine 
Sulfate de chaux hydraté. . 
Silice............ 
Sels alcalins......... 
Eau........... 
Matières organiques..... 
En supposant que la proportion de NaCl à KOI soit de t a S • pour commrpr 
vantes ;S °1SeaUX * “lleS ^ malnmifères’ cela donM », P™ près les proportions^'- 
19.0 
4,7 
14.00 
26,3 
7,0 
11.0 
18,0 
CaO. . . . 
14,8 
P20». . . . 
12,4 
Na20.. -. . 
0,8 
K20. . . . 
3,5 
Si O*. . . 
26,3 
S04H2. . . 
7,9 
100 de guano. 
P. 100 de mat. minérale 
(CaO, Ps05,Na20, K*0). 
44.4 
37,0 
2,4 
10.5
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.