Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Dictionnaire raisonné, etymologique, synonymique et polyglotte, des termes usités dans les sciences naturelles : comprenant l'anatomie, l'histoire naturelle, et la physiologie générales, l'astronomie, la botanique, la chimie, la géographie physique, la géologie, la minéralogie, la physique et la zoologie, vol. 1
Person:
Jourdan, Antoine Jaques Louis
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit29439/423/
4 io DOLiB 
de la feuille carpellaire opposée à la 
suture formée par le rapprochement 
des bords , et duc elle-même à la ner¬ 
vure moyenne de la feuille. 2U En 
zoologie, la partie postérieure du 
tronc ; la partie supérieure du nez, 
de la main, du pied et de la verge, 
chez l’homme ; la région du côté 
spinal du corps des mammifères qui 
est comprise entre le cou et le bassin , 
et, dan» le cheval en particulier, celle 
qui se trouve cuire le garot et la 
croupe; dans les oiseaux , la partie 
la plus élevée du milieu de la man¬ 
dibule supérieure, depuis la base du 
bec jusqu'au sommet, et le dessus du 
corps, depuis le cou jusqu’au crou¬ 
pion ; dans les insectes, tantôt, d’a¬ 
près Degecr et Olivier , l’ensemble 
des parties supérieures des segmens 
moyen et postérieur du thorax des 
insectes, qui sont Varricre-tergum , 
ou arrière-dos d’Audouin ; tantôt, 
d’après ce dernier, toute la partie 
supérieure du corps entier de l’ani¬ 
mal ; dans les coquilles univalves , la 
face opposée à l’ouverture ; dans les 
coquilles bivalves, d’après JuMainville, 
le bord supérieur de la coquille, 
celui qui serait en l’air si l’animal 
marchait devant l’observateur. 
DOTMDINES. adj. et s. m. pl. , 
Do thid in i. Nom donné par Fries i 
un sous-ordre de l’ordre des Pyréno- 
mycètes spbériacés , qui a pour type 
le genre Dothidca. 
DOUBLANT9 adject., duplicates. 
Nom donné, dans la nomenclature 
minéralogique dellaiiy , à une variété 
dans le signe de laquelle les exposans 
forment une progression qui serait 
régulière si l’un d eux n’était double 
(ex. Péridot). La chaux carbonatée 
rhoinbôïdalc était appelée autrefois 
spath doublant, quand elle avait assez 
de limpidité pour permettre d’obser¬ 
ver le phénomène de la double ré¬ 
fraction. 
DOUBLE 9 adj., duplex i doppelt 
DOUB 
(.11.) ; double (angl.) ; doppio (it.). 
On se sert de ce mot : i° en astrono¬ 
mie; on appelle étoiles doubles, non 
celles qui semblent se toucher par 
l’eflet optique de la direction sous la¬ 
quelle nous les voyons, mais celle» 
qui, réellement très-rapprochée», 
forment un système tournant pério- 
d'juemcnt autour d’un centre com¬ 
mun de gravité. a° Eu physique, 
on nomme double réfraction un phé¬ 
nomène qui consiste en ce que chaque 
rayon lumineux qui traverse ccrtaios 
cristaux (par exemple ceux du Spath 
d’Islande) , se partage en deux rayons 
émergens distincts, dont l’un suit la 
loi de la réfraction ordinaire, et 
l’autre suit une loi particulière dont 
la decouverte est due à Huygens. 
3° En chimie, Berzelius appelle sels 
doubles ceux qui résultent de la 
combinaison de deux sels haloï- 
des ( ex. Chlorofluorure bary tique, 
Chlorure ferroso — potassique ) , de 
deux oxisels ( ex. Oxalate poias- 
sico-sodique ) , de deux suliosels, 
d’un sel haloïde et d’un oxisel ( ex. 
Chloru et carbonate plombiques) , 
d’un sulfosel et d’un oxisel ( ex. Ni' 
traie et sulfomolybdalc potassique ). 
4° En botanique , on nomme calice 
double celui qui est muni d’une espèce, 
d’involucre simulant un second calice 
(ex. Erica vulgaris); périantht 
double, d’après Mirbel, celui qui se 
compose d’une corolle et d’un cclice, 
ou de deux enveloppes florales ; pé- 
ricline double , d’apre ’ Cassini, celui 
dont les squames internes et externes 
sont d’une nature assez différente 
pour qu’on puisse les distinguer en 
deux rangé«« ; stigmate double , celai 
qui est double pour un seul pistil (ex. 
l'onvolvulus sepium). La fleur doublt 
des botanistes, pleine des fleuriste* 
( flos multiplicatifs ), résulte de .ce 
que les divers organ«.« floraux ou I u* 
d’eux prennent l’apparence de p*" 
taies; une fleur polypétale devient
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.