Bauhaus-Universität Weimar

sur l’appareil électro-balistique. 43 
Les disjonctions, dans le circuit inducteur, 
sont obtenues automatiquement au moyen d’un 
interrupteur de Delarive. Cet interrupteur con¬ 
siste en un marteau en fer doux, disposé de 
manière à pouvoir osciller entre l’extrémité du 
faisceau en fil de ter, sous laquelle il se trouve, 
et une «m/wmesurlaquelleilrepose. Le marteau 
ainsi que l’enclume sont compris dans le circuit 
du courant inducteur. Quand le marteau repose 
sur l’enclume, le circuit étant complet, le fais¬ 
ceau devient actif et soulève la tête du marteau; 
mais aussitôt que celle-ci n’est plus en contact 
avec l’enclume, le circuit n’est plus fermé et le 
faisceau, cessant d’être actif, laisse retomber le 
marteau sur l’enclume et ainsi de suite (fig. 34). 
VINGT-SIXIÈME EXPÉRIENCE. 
Quand le fluide électrique se présente doué 
de la propriété de franchir, avec facilité, un es¬ 
pace formant interruption entre de bons conduc¬ 
teurs, qn le distingue par la dénomination d’e- 
lectricité de tension. Nous avons vu comment 
on obtient l’électricité de tension au moyen des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.