Bauhaus-Universität Weimar

28 
INSTRUCTION 
à chacune des extrémités du cylindre en fer 
doux, un petit objet fabriqué du même métal, 
par exemple une clef. — Elle est vivement 
attirée et reste suspendue au cylindre. 
Ouvrons le circuit en un point quelconque de 
son développement. — Le cylindre en fer doux 
cesse d’être aimanté; la clef n’est plus soutenue 
et obéit à la pesanteur. 
Remplaçons, dans la bobine, le cylindre en 
fer doux par un un autre en açier trempé dur. 
Rétablissons la continuité du circuit et présen¬ 
tons la clef à l’extrémité du cylindre. ' — La clef 
est attirée, mais nous pouvons remarquer que 
l’attraction a été moins vive que lorsque nous 
ayons tait usage du cylindre en fer doux. Ou¬ 
vrons le circuit. — La clef reste suspendus au 
cylindre d’acier. 
Sous l’influence du courant électrique, le fer 
doux et l’acier trempé s’aimantent, mais le ma¬ 
gnétisme se développe plus facilement dans le 
premier que dans le second. Quand l’action du 
courant a cessé, le fer doux ne conserve pas son 
aimantation, tandis que l’acier trempé reste 
aimanté. La faculté de résister à l’action du 
courant et de conserver l’aimantation acquise, 
a été nommée force coercitive. Le fer doux ne
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.