Bauhaus-Universität Weimar

sur l’appareil électro-balistique. 11 
vot placé au centre d’un limbe divisé. Muni de 
ces accessoires, l’instrument prend le nom de 
Rhéomètre (fig. 8) Les presses à vis du rhéo¬ 
mètre étant en laiton, il suffit de les comprendre 
dans le circuit électrique pour que le courant 
passe sous l’aiguille et la fasse dévier. 
Reprenons notre côuple zinc et cuivre. Pla- 
çons-le dans un verre qui ne contienne aucun 
liquide. Mettons le couple en communication 
avec le rhéomètre au moyen de deux morceaux 
de fil de cuivre. — L’aiguille ne dévie pas. 
Versons de l’eau acidulée dans le verre, par 
portions successives. — L’aiguille dévie et la 
déviation augmente avec la hauteur d’immer¬ 
sion des plaques. La déviation de l’aiguille, 
aimantée procure donc le moyen de comparer 
entre eux les courants électriques, sous le rap¬ 
port de leur intensité. 
Notons l’angle de déviation qu’accuse le 
rhéomètre. Laissons fonctionner la pile pen¬ 
dant quelque temps, puis examinons de nouveau 
l’indication du rhéomètre. — L’angle de dévia¬ 
tion a sensiblement diminué; il y a donc 
diminution assez rapide de Y intensité du cou¬ 
rant. La pile zinc et cuivre n’est pas â e[Jet 
consiant.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.