Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Recherches sur les effets produits par l`excitation du bout central du pneumogastrique et de ses branches sur la respiration, le coeur et les vaisseaux
Person:
Francois-Franck, A.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit29376/105/
385 
RÉFLEXES DU BOUT CENTRAL Dü PNEUMOGASTRIQUE. 
bout central du pneumogastrique exige pour se produire que 
le pneumogastrique opposé soit intact on du moins que les 
racines bulbaires du spinal aient été respectées. Le curare 
abolit ces réflexes avant que les mouvements volontaires de la 
respiration ne soient supprimés, et que l’excitabilité du bout 
périphérique du pneumogastrique ne soit abolie, ce qui im¬ 
plique une action primitivement’centrale de cet agent. Les 
anesthésiques, et particulièrement le chloroforme uni à la 
morphine, suppriment très vite les réflexes modérateurs du 
cœur. 
6. Même après la section des deux pneumogastriques, 
l’excitation du bout central de l’un des. deux nerfs peut être 
suivie de ralentissement du cœur : mais cet effet ne se pro¬ 
duit que comme la conséquence de l’élévation notable de la 
pression artérielle qui résulte du resserrement réflexe des 
vaisseaux. 
7. Le réflexe vasculaire produit par l’excitation centripète 
du pneumogastrique consiste en un resserrement des vaisseaux: 
qui apparaît 6 ou 7 dixièmes de seconde après le début de 
l’excitation, mais beaucoup plus tardivement si l’animal est' 
anesthésié. 
Ce retard croît ou décroît suivant les mêmes influences 
qui modifient la durée de l’excitation latente des muscles. 
Pour bien mettre ce phénomène en évidence il faut supprimer 
toutes les causes des réflexes cardiaques qui pourraient l’at¬ 
ténuer ou le supprimer. . ü . i 
8. Chez le chai, le réflexe vasculaire consiste en un rel⬠
chement des vaisseaux avec abaissement de la pression arté¬ 
rielle. Cet effet, identique à celui que produit le nerf dé- 
presseur, n’augmente pas d’intensité quand on excite simulta¬ 
nément le bout central du pneumogastrique et du dépresseür, 
ou les deux pneumogastriques réunis. 
9. Quand on produit le réflexe dépresseur ci-dessus indiqué 
en excitant le bout central d’un pneumogastrique et en même 
temps un réflexe vaso-constricteur par l’excitation du bout 
central d’un nerf sensible, comme le laryngé supérieur, c’est 
toujours l’effet vaso-constricteur qui prédomine, au point 
même de supprimer complètement l’effet opposé. 
LAB. MAREÏ. IV, 
25
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.