Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Étude sur l'excitation latente du muscle chez la grenouille et chez l'homme a l'état sain et a l'état pathologique
Person:
Mendelssohn, Maurice
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit29371/37/
RECHERCHES SUR L’EXCITATION LATENTE DU GASTRO-CNÉMIEN. 138 
ment le fil élastique compense jusqu’à une certaine limite 
l’inertie des poids et ce n’est qu’à partir de la limite de 1 élas¬ 
ticité que la période latente commence à être influencée par 
les charges croissantes. Au contraire, quand les charges 
agissent sur le muscle sans l’intermédiaire d un fil élas¬ 
tique, l’inertie des poids devient considérable, et une charge de 
5 grammes exerce déjà son action sur la durée de 1 excita¬ 
tion latente. Ajoutons que ces expériences nous démontrent 
que 5 à 10 grammes suspendus par un fil élastique pour pro¬ 
duire un certain degré de tension du muscle, n’ont aucune 
influence sur la durée de la période latente et par conséquent 
ne peuvent entraîner aucune erreur dans les expériences ordi¬ 
naires. 
Les variations de la durée de l’excitation latente dans 
toutes les conditions où l’élasticité des muscles subit des 
changements plus ou moins considérables, porteraient à croire 
qu’il y a des rapports intimes entre la durée de la période 
latente et l’état d’élasticité du muscle. Il est certainement 
vrai que toutes ces influences, qui, comme la chaleur, la fa¬ 
tigue, les charges, etc., modifient le coefficient d’élasticité du 
muscle, modifient aussi son temps perdu. Cependant, nous ne 
pouvons pas saisir la loi du rapport que nous croyons exister 
entre les variations du temps perdu du muscle et celles de 
son élasticité. Nous n’avons pas fait de recherches person¬ 
nelles sur l’élasticité musculaire ; les résultats fournis par les 
auteurs sont loin d’ètre concordants : telle est peut-être la 
cause de certains faits contradictoires. — Prenons par exem¬ 
ple un muscle fatigué et un muscle raccourci : dans les deux 
muscles, l’élasticité est, dit-on, diminuée ; or, nous savons que 
la période latente augmente sous l’influence de la fatigue et 
diminue sous l’influence du raccourcissement. Place] (1) dit 
qu’il a toujours obtenu une durée de l’excitation latente 
d’autant plus courte que le coefficient de l’extensibilité était plus 
faible. Nous citons seulement ce fait en passant, espérant que 
des recherches ultérieures sur l’élasticité musculaire permet- 
teront de déterminer des rapports entre le degré d’élasticité 
des muscles et la valeur de leur temps perdu. 
(1) Place. Nederlandsc. Archief. voor genees en naturkunde III, p. 177.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.