Bauhaus-Universität Weimar

Y. 
LA MÉTHODE GRAPHIQUE DANS LES SCIENCES 
EXPÉRIMENTALES (1)- 
Par E. J. MAREY. 
V (suite). — Applications de la méthode graphique à l’étude des 
mouvements simples. 
Mouvement de translation d’un corps; courbe obtenue par points. — Récepteur 
télégraphique employé à conduire le style écrivant. — Transmission du 
mouvement par l’air ou par l’électricité. — Courbes expérimentales de la 
marche d’un train, de la vitesse d’une voiture. — Courbes des variations 
de fréquence des actes intermittents. 
La méthode qui m’a servi à réduire l’étendue des mouve¬ 
ments du pied, avant de les inscrire, ne pourrait être employée 
si l’espace parcouru devait avoir une longueur considérable. 
Supposons, par exemple, qu’un wagon roule avec une vitesse 
de 20 mètres par seconde; au lieu d’employer la rotation de 
l’essieu à faire tourner un rouage qui, à son tour, actionne 
une série de mobiles à vitesses décroissantes comme ceux 
d’un compteur, et impriment enfin au style inscripteur un 
mouvement réduit dans la proportion voulue, on peut recou¬ 
rir à une disposition plus simple, car elle n’exige à peu près 
Çtucune construction spéciale. . 
Au lieu de réduire le mouvement tout entier et d’en inscrire 
(1) Voir le I« volume 1875, p. 278.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.