Bauhaus-Universität Weimar

EXCITATIONS ÉLECTRIQUES DU CŒUR. 
79 
Or, malgré cette différence considérable dans la fréquence 
des excitations, celle des systoles provoquées; reste presque 
constante. 
Ainsi, une même longueur prise sur chacune des trois 
lignes pendant la période d’excitations répétées contient sen¬ 
siblement le même nombre de battements1 du cœur dans ces 
différents tracés, bien que la fréquence dès excitations ait 
varié de 1 à 2. - 
Si la fréquence des excitations modifie peu celle des bat¬ 
tements du cœur, il n’en est pas de même de la force de 
l’excitant. En augmentant l’intensité des courants excitateurs 
sans en faire varier le nombre, on change le nombre et le 
caractère des systoles provoquées. 
Plus les courants induits seront intenses, plus seront nom¬ 
breuses les systoles du ventricule ; celles-ci arriveront même 
à une sorte de fusion tétanique, lorsque l’intensité des cou¬ 
rants sera suffisante. La figure 30 donne deux types bien 
tranchés de cette modification des mouvements du cœur. 
Pour la ligne 1, la bobine peu engagée donnait des courants 
très-faibles; pour la ligne 2, la bobine était engagée au 
maximum. Or, dans les deux cas, la fréquence des excita¬ 
tions était la même. 
Dans ces deux types, on retrouve l’analogue de ce qui se 
produit dans un muscle ordinaire auquel on donne des se¬ 
cousses plus ou moins rapprochées. Tant que les secousses 
«ont peu nombreuses, elles restent distinctes, mais dès 
qu elles se rapprochent suffisamment, elles se fusionnent et
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.