Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les fonctions et les maladies du système nerveux, Vol. 2
Person:
Magendie, François
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit29044/78/
( T* ) 
Je conviens que ce sont-là des faits tellement 
graves, surtout après les débats académiques dont 
ils ont été l’objet, qu'en face des preuves les plus 
concluantes on hésite encore à les accepter. On 
conçoit que c!i.«cun soit bien aise de vérifier par lui • 
même leur degré d’exactitude : aussi m’eslimé-je 
heureux, quand quelqu’un d’entre vous, mes¬ 
sieurs, nie dem.mde à répéter dans mon labora¬ 
toire les expériences dont il vient d’être témoin. 
J’ajouterai même que je trouve que vous mettez 
trop de discrétion à profit« r d’une olFre que je me 
plais à vous réitérer, et qui d’ailleurs entre tout à 
fait dans l’esprit de mon enseignement. 
A la fin de la dernière leçon, une des personnes 
qui suivent ce cours est venue me demander si 
réellement toute sensibilité était éteinte après la 
section des racines postérieures. Elie pensa if que 
peut-être les muscles étaient encore sensibles. Je 
lui répondis en l’engageant à répéter elle-même 
mon expérience sur 1 animal qui venait de me ser¬ 
vir aux démonstrations publiques de ces faits. Je 
tenais à lui faire consla.er que réellement toute 
sensibilité était détruite de telle niani re qu’il se¬ 
rait impossible d’en retrouver nulle part les 
moindres vestiges. Celte personne accepta, et ne 
fut convaincue qu’aprésavoir fait des incisions pro¬ 
fondes dans les parties paralysées du sentiment, 
et poussé l’incrédulité jusqu’à pincer la racine 
antérieure des paires dont la postérieure était cou¬ 
pée. Bien entendu que pendant ces tentatives l'a¬ 
nimal ne manifesta pas la plus légère souffrance. 
Comment en effet la couche musculaire profonde
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.