Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les fonctions et les maladies du système nerveux, Vol. 2
Person:
Magendie, François
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit29044/254/
( 2S1 ) 
Comme celles-ci servent de moyens de transport de 
la sensibilité, on peut également s'en servir comme 
moyen de transport de la médication. 
J’ai du, messieurs, insisterde nouveau sur les ap¬ 
plications pratiques que comportent nos dernières 
expériences. Vous avez à chaque instant la preuve 
(pic la pathologie n’est autre chose que la physio¬ 
logie de l’homme malade : par conséquent nos trai¬ 
tements doivent reposer entièrement sur In connais- 
sancedes faits physiologiques. C e;t cequi vous dé¬ 
montre l'utilité des expériences; c’est aussi cequi 
m’engage à persévérer dans le même mode d'étude 
et d enseignement. 
Arrivons maintenant à l’examen de la sensibilité 
spéciale des organes des sens. Kst-elle on n'est-elle 
pas détruite quand la cinquième paire est coupée? 
Expf.kience (Ittpitr. Voici un lapin qui a la cin¬ 
quième paire coupée du côté droit. C’est avant la 
séance que j’ai fait moi-même celle section. Je 
suis bien sûr qu elle est complète, vu l insensibilité 
de toute la moitié correspondante de la face. 
Chez cet animal la pupille est très contractée : 
c’est ce que l’on observe sur les lapins; tandis 
qu elle est au contraire élargie sur les chats et les 
chiens qui ont la cinquième paire coupée. Compa¬ 
rez le chien que je viens de vous présenter, et le 
lapin qui est devant vous, vous jugerez de la dif¬ 
férence. 
Voyons maintenant si la vision est conservée du 
côté droit. J’approche brusquement ma main de 
l œil droit du lapin. L animal a été edrayé et s’est 
rejeté en arrière : c’est que l œil gauche, resté ou-