Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les fonctions et les maladies du système nerveux, Vol. 2
Person:
Magendie, François
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit29044/207/
( 203 ) 
les généraliser, car il m'a semblé que les choses n 
se reproduisaient pas toujours de la même mnnièr 
chez ces rongeurs, placés en apparence dans les 
mêmes conditions. 
Ainsi, pour ce qui regarde le tronc du facial, 
nous avons vu qti il était très manifestement sen¬ 
sible chez un lapin, avant sa division en trois bran¬ 
ches. Ayant répété depuis plusieurs fois la même 
expérience sur d’autres lapins, je me suis assuré 
que ce tronc est ail contraire habituellement insen¬ 
sible. Nous allons examiner de nouveau ce [»oint 
de fait : vous jugerez vous-memes. 
Lapin. Je découvre sur ccl animal le tronc et les 
branches de la septième paire. 
Je pince le tronc du nerf: il est évidemment in¬ 
sensible. Je le pince dans un point plus voisin du 
tronc stylo-mastoïdien : toujours la même insensi¬ 
bilité. 
Si donc ce tronc était sensible sur un autre la¬ 
pin, cela tenait probablement à quelque anomalie 
dans la distribution des anastomoses. Pour peu 
qu'un filet émané de la cinquième paire vint s'as¬ 
socier à la septième, à sa sortie du crâne, c'en était 
assez pour rendre le tronc sensible. Je regrette de 
ne point avoir conservé la tête de l’animal qui nous 
a présenté cette particularité, car il est probable 
que l'anatomie nous en donnerait l'explication. 
Voyons maintenant si les branches sont ou ne 
sont pas sensibles. 
Je viens de pincer la branche moyenne: sa sen¬ 
sibilité n est pas (Ionien e. L'animal même a 
poussé un cri aigu, ce qui n arrive en général que
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.