Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 2. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28998/89/
GLYCOGÈNE DANS LES MUSCLES. 77 
dérés comme bien déterminés. On la voit se transformer 
en sucre, et dans quelques cas on peut suivre les 
transformations ultérieures que celui-ci subit par 
oxydation. 
Muscles. — Le tissu musculaire, qu’il nous reste à 
examiner, se comporte d’une manière toute différente. 
Nous pouvons y déceler la matière glycogène en assez 
grande quantité. D’autre part, malgré les procédés les 
plus variés, nous n’avons jamais pu y déceler le sucre. 
Nous sommes même convaincu à cet égard que les 
auteurs qui ont cru trouver du sucre dans les muscles 
ont été dupes d’une erreur dont il est difficile de se 
défendre, si l’on ignore que certaines matières albumi¬ 
noïdes ou azotées contenues dans le muscle et encore mal 
déterminées peuvent agir sur le réactif cuprique à la 
façon de la glycose. Blais si l’on fait en sorte d’éviter 
cette cause d'erreur en traitant par le sulfate de soude, 
puis en reprenant par l’alcool absolu ; si l’on ne prend 
point pour du sucre une substance qui ne présente 
qu’une seule réaction commune avec lui, et d’autre part 
si l’on veille à ne point en former aux dépens de la 
matière glycogène dont l’existence est indubitable, dans 
ces circonstances, disons-nous, on n’en trouve jamais 
les moindres traces. 
On est donc obligé de supposer que, dans les muscles, 
la matière glycogène subit une évolution différente de 
celle que nous connaissons jusqu’à présent, en ce qu’elle 
ne s’arrêterait pas à l’état intermédiaire de sucre, et 
passerait pei être directement aux états les plus avancés 
de l’oxydation. J’ai montré depuis longtemps qu’il se
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.