Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 2. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28998/71/
INDÉPENDANCE DE l’eMBRYON. 59 
circulent dans les vaisseaux de la mère; ils se dis¬ 
tinguent par leur volume et par l’existence d’un noyau 
des globules maternels. Une foule d’autres preuves dé¬ 
montrent encore l’indépendance relative dont jouit l’or¬ 
ganisme fœtal. Chez beaucoup de mammifères, particu¬ 
lièrement chez les ruminants, on peut séparer le placenta 
colylédonaire de l’embryon du placenta maternel, sans 
rupture ni déchirure, par simple décollement; on ne 
produit aucune hémorrhagie, comme cela devrait avoir 
lieu si, au lieu d’une simple contiguïté, il y avait une 
continuité véritable entre les organismes. Les substances 
liquides seules peuvent passer de la mère au fœtus par 
diffusion et endosmose, tandis que les corps solides, les 
éléments figurés, sont arrêtés à la limite des deux pla¬ 
centas. Ainsi en est-il des hématozoaires ou parasites du 
sanJÇ» 9U'* comme les globules eux-mêmes, ne passent 
point dans le fœtus. Les poisons solides ou figurés sont 
également retenus et ne peuvent communiquer leur 
action nocive au sang fœtal. La maladie du charbon ou 
sang de rate, qui est déterminée par la prolifération de 
certains organismes ou ferments figurés, décrits par 
mon ami M. le docteur Da vaine (1) comme des bacté¬ 
ries ou baractéridies, cette maladie, disons-nous, lors¬ 
qu’elle infecte la mère, ne se propage pas au fœtus. 11 
en serait sans doute de même pour le virus vaccinal, 
dont l’activité réside, d’après les travaux de M. Chau¬ 
veau, dans des particules solides flottantes au sein du 
liquide de la pustule. 
(1) Davaine, Études sur la contagion du charbon sur les anitnaux (Bull, 
de l'Académie de médecine. Paris, 1870, t. XXV, p. 215).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.