Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 2. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28998/65/
DIASTASE ANIMALE. 
53 
salivaire, le suc pancréatique et quelques autres liquides 
animaux. 
L’action de ces substances a fait conclure à l’exis¬ 
tence d’une diastase animale parallèle à la diastase 
végétale. Quoi qu’il en soit, le fait certain, c’est que les 
liquides dont nous venons de parler sont capables de 
faire subir à l’amidon aussi bien qu’au glycogène une 
fermentation qui l’amène à l’état de glycose. 
Ainsi les mêmes agents font passer le glycogène à 
l’état de glycose par une fermentation de même espèce 
que celle que nous observons dans le règne végétal. 
Nous avons encore à citer d’autres traits de ressem¬ 
blance entre le glycogène animal et l’amidon végétal. 
L acide azotique concentré a une action spéciale sur 
l’amidon : il le convertit en une substance explosible, le 
pyroxam ou xyldidine. C’est un congénère du coton- 
poudre qui est très-instable. Ce serait, d’après Pelouze, 
de l’amidon mononitré (C’H^AzO5). 
Or, l’acide azotique concentré agit de la même ma¬ 
nière sur la matière glycogène. Pelouze a obtenu une 
xyloidire animale ayant les mêmes caractères que la 
xyloïdiue végétale : elle déflagre de la même manière 
lorsqu’on la chauffe sur une lame de platine. 
Ces combinaisons azotées avaient, à un moment 
donné, vivement attiré l’attention des chimistes et des 
physiologistes. Elles contenaient, en effet, tous les 
éléments essentiels des matières organiques et par 
suite des aliments complets. On avait espéré constituer 
ainsi, par des procédés artificiels, l’équivalent de sub¬ 
stances alimentaires telles que la viande. Les tentatives
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.