Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 2. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28998/352/
DIGESTION CHEZ LES PLANTES 
340 
^ue sur elle, et dont nous allons nous occuper au¬ 
jourd’hui. 
De même que la fécule* la saccharose qui existe à 
l’étal de réserve dans les tissus d’un grand nombre de 
végétaux est impropre à participer au mouvement nu¬ 
tritif de la plante. Et c’est pour cette raison que ce sucre 
peut s’amasser et s’accumuler comme il arrive dans la 
racine de betterave et dans la tige de canne à sucre. Le 
sucre y forme une réserve qui attend le moment d’en¬ 
trer en action. Ce moment vient pour la l)etterave 
lorsqu’elle doit bourgeonner, fleurir et fructifier : alors 
le sucre diminue progressivement et disparait peu après 
du tissu et de la tige de la betterave en se changeant en 
glycose. Les feuilles contiennent à ce moment exclusive¬ 
ment de la glycose ; la racine se dégarnit et les épargnes 
de sucre qu’elle renfermait vont se distribuer dans la 
tige pour servir à la floraison et à la fructification. Mais 
cela même n’est possible qu’à la condition d’une trans¬ 
formation préalable qui change la nature chimique et la 
composition de la saccharose et la fasse passer à l’état 
de glycose. C’est là encore une véritable digestion. La 
betterave doit donc digérer son sucre. 
Ainsi, pour devenir utilisable, pour être susceptible1 
d’assimilation, le sucre ordinaire doit subir une modifi¬ 
cation digestive dont il restera à fixer la nature chi¬ 
mique; mais dès à présent, nous devons tirer cette con¬ 
clusion de nos remarques, que la digestion ne consiste 
pas, comme certains physiologistes l’ont prétendu, en 
une simple dissolution. Le sucre de canne en eilet n’est-il 
pas parfaitement soluble? N’est-il pas complètement
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.