Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 2. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28998/28/
H» CONDITION CHIMIQUE DU MILIEU VITAL. 
tait à ce propos une curieuse observation. On sait qu’il 
existe des anguillules aquaiiques qui ne sont point révi- 
viseentes ; si on les dessèche, on ne les voit pas se rani¬ 
mer ensuite par l’humectalion. Cependant, si au lieu 
d’operer brusquement on procède avec beaucoup de 
lenteur et que d’abord on lie pousse pas trop loin la des¬ 
siccation, les anguillules résistent et peuvent acquérir 
la faculté de réviviscence. On • peut donc, par des 
épreuves lentes, échelonnées avec précaution, con¬ 
férer une habitude physiologique qui n’existait pas 
spontanément. 
IV. — Outre les conditions d’hunédité, de chaleur et 
d’aération convenable du milieu, il faut que l’élément 
vivant rencontre autour de lui une quatrième condition. 
Il laut que 1 atmosphère liquide qui le baigne contienne 
certaines substances sans lesquelles il ne saurait se 
nourrir. On a cru pendant longtemps que la com¬ 
position de cette atmosphère était totalement différente 
lorsque l’on passait des animaux aux plantes, qu’elle 
variait infiniment d’un organisme à l’autre de manière 
à échapper à toute systématisation. Mais, dans la réalité, 
cette composition est beaucoup mieux déterminée qu'il 
ne semblait : elle présente des caractères universels, 
communs à tous les êtres vivants, uniformes, que des 
recherches récentes permettent d’entrevoir. 
Le milieu propre a la nutrition doit contenir des 
substances azotées, — des substances ternaires (sucre, 
graisse, etc.), — des substances minérales (phosphates, 
chaux). 
Il faut que chacun de ces trois groupes soit repré-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.