Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons sur les phénomènes de la vie communs aux animaux et aux végétaux, Tome 2. Edité par Albert Dastre
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28998/18/
O Vie LATENTE, VIE OSCILLANTE. 
pend d’me manière provisoire ou définitive, et l’être 
tombe dans 1 état de vie latente, ou bien il meurt. Les 
graines, les spores des végétaux cryptogames, beaucoup 
d infusoires, les kolpodes entre autres, des animaux 
plus élevés, les rotifères, les tardigrades, les anguil- 
lules du blé niellé, les ferments figurés, présentent cette 
condition vitale particulière qui s’exprime par le nom 
de vie Iule nie. 
Dons un second groupe se rangent les êtres chez qui 
le milieu intérieur est dans une dépendance moins 
étroite du milieu cosmique, de telle sorte que les oscil¬ 
lations de celui-ci se répercutent sur l’animal lui-méme, 
de manière à atténuer ou à exalter dans une large me¬ 
sure le mouvement vital sans jamais le supprimer 
absolument. Toutes les plantes sont dans le cas : 
la végétation est diminuée, obscure pendant l’hiver. 
Tousles invertébrés, les vertébrés à sang froid, les mam¬ 
mifères hibernants rentrent dans cette catégorie d'êtres 
à vie oscillante. 
Enfin la vie constante ou libre est la troisièuie forme 
de la vie, celle qui appartient aux mammifères supé¬ 
rieurs. L être paraît libre : sa vie s’écoule d’uu cours 
constant, affranchie des alternatives du milieu cosmique. 
(I est qu un mécanisme compensateur très-compliqué 
maintient constant le milieu intérieur qui enveloppe les 
éléments des tissus, de telle sorte que ceux-ci sont, quelles 
que soient les vicissitudes cosmiques, dans une atmo¬ 
sphère identique, dans une véritable serre chaude. 
Pour en revenir aux conditions extrinsèques, nous com¬ 
prenons par ce qui précède qu’elles devront être réali-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.