Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Leçons de physiologie expérimentale appliquée à la médecine, faites au collége de France: Cours du semestre d'été 1855
Person:
Bernard, Claude
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit28997/504/
Û96 NUTRITION COMPARÉ!-:. 
tie produire des principes immédiats; de sorte qu’il 
n est pas nécessaire, pour qu’un animal vive, qu’il 
prenne absolument dans ses ali men ts tous les principes 
immédiats dont son corps est constitué. Il faut, sans 
aucun doute,qu il prenne les éléments de ces principes 
immédiats; mais il peut les modifier pour en faire 
des principes immédiats nouveaux et les approprier 
à sa substance. Il suffît de réfléchir un instant pour 
comprendre que cette nutrition directe ne peut pas 
avoir lieu, et qu il faut bien que l’organisme animal 
prenne une part très active dans la préparation de ces 
principes immédiats et ne les reçoive [»as passivement. 
Aucun des éléments azotés, par exemple, qui exis¬ 
tent dans l’animal vivant, ne peut entrer sous cette 
forme par la digestion. Il est bien clair que la fibrine 
du sang, que l'albumine, ne sortent pas de l’intestin 
à l’état de fibrine ou d’albumine, etc. Les graisses ne 
se trouvent pas non plus toutes formées dans l’ali¬ 
mentation : ainsi les herbages ne contiennent pas la 
graisse du mouton ou du bœuf à l’état où elle se 
trouve chez ces animaux. De tout cela, il résulte que 
les animaux n’ont pas besoin de digérer nécessaire¬ 
ment des principes alimentaires des trois espèces pour 
vivre. 
D’abord il n’est pas nécessaire que l’animal prenne 
des matières sucrées; il peut s’en passer indéfini¬ 
ment. C’est le cas des animaux carnivores, qui ne 
mangent jamais de matières sucrées. Cependant il 
n’est [»as à dire pour cela qu’il n’y a pas de matière 
sucrée dans ces animaux ; seulement elle est créée dans
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.